Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy

Administrator

L’Association des Etudiants en Pharmacie du Togo (AEPHAT) a tenu ce vendredi 28 avril 2017 à Lomé, la 2ème édition de la conférence-débat sur les débouchés de la profession. Les étudiants en pharmacie ont, à cette occasion, été outillés sur les différentes activités qu’ils peuvent mener à la fin de leur formation afin de se prendre en charge, a constaté un reporter de l’Agence de presse Afreepress.


« Les opportunités et les activités que les étudiants en pharmacie peuvent mener et les besoins sur le secteur publics », tels ont été les articulations de cette conférence-débat d’une journée organisée par l’AEPHAT. Selon les premiers responsables de ladite association, « les étudiants doivent être initiés sur les activités qu’ils peuvent mener à la fin de leur cursus ». Il a été question de présenter aux étudiants qui sont en fin de formation, les conditions d’intégration du jeune pharmacien dans le secteur public. Parlant de la réussite de la carrière de pharmacien, Dr TCHAMDJA Kpatcha, l’orateur principal a fait savoir qu’elle est liée à la longue durée de la formation elle-même et à la maîtrise technique de la matière. Le pharmacien, a-t-il laissé entendre, peut être également responsable d’entreprise étant également formé à la gestion des ressources humaines, à la gestion financière et à bien d’autres choses.


Cette deuxième édition de la conférence débat dénommée journée AEPHAT est placée sous le thème : « l’avenir de la profession pharmaceutique au Togo ». Un sujet choisi pour montrer les lignes de mire dans lesquelles les futurs professionnels de la pharmacie peuvent évoluer, a indiqué le président de l'AEPHAT.
Créer il y a 11 ans, l’Association des Etudiants en Pharmacie du Togo (AEPHAT) organisera en septembre 2017, un congrès qui regroupera les Etudiants en pharmacie de l’Afrique de l’Ouest.


Théophile K.

Gilchrist Olympio, le président national de l’Union des Forces du Changement (UFC, opposition) a multiplié des déplacements de terrain et des sorties médiatiques dans le cadre de la célébration de la fête de l’indépendance du Togo, histoire de marquer de son empreinte, les festivités de ce 57ème anniversaire de l’accession du Togo à la souveraineté internationale.

Après sa conférence de presse du 25 avril 2017 et sa présence au vernissage de l’exposition consacrée à la mémoire de son défunt père, Sylvanus Olympio, le président de l’UFC était ce 27 avril au centre « Maison Béthanie » où il a fait un don aux enfants orphelins recueillis au sein de ce centre. « C’est la coutume d’aller chez les chefs les jours de fête et les enfants sont nos chefs », a-t-il laissé entendre à cette occasion.

L’UFC dans son souci de matérialiser le rêve des Pères de l’Indépendance de faire du Togo « l’or de l’humanité », a réservé une place de choix aux personnes vulnérables dans son projet de société. Tel est le sens de ce déplacement à la Maison Béthanie, a fait savoir le Secrétaire Général de cette formation politique, Dr Sambiani Djimongou. « L’amour que vous leur donnez, nous en sommes convaincus, fera de ces filles et de ces garçons, des citoyens de qualité parce que l’amour fera que ces enfants vont épouser les valeurs que cultive l’UFC aujourd’hui. C’est-à-dire les valeurs de tolérance, de pardon, de réconciliation », a-t-il affirmé à la sœur Victoire de Jésus, directrice du centre.

Celle-ci n’a pas manqué de mots pour exprimer sa reconnaissance à ses visiteurs. « La cause de l’enfance en difficulté devrait être une préoccupation partagée par tous, car ces enfants ont besoin de chacun d’entre nous pour vivre », a-t-elle indiqué saluant au passage, le geste de l’UFC qui selon elle, est une « véritable bouffée d’oxygène » pour le centre qui ne dispose d’aucun financement extérieur pour son fonctionnement. Ce don est un signe du soutien que veut apporter l’UFC au travail des hommes et femmes de bonne volonté qui prennent en charge, les personnes vulnérables. Ce geste ne s’arrêtera pas en si bon chemin, a fait savoir le Secrétaire Général de l’UFC.

Créé en 2000 par la sœur Victoire de Jésus, la Maison Béthanie accueille les enfants orphelins, démunis et/ou abandonnés. Le centre a actuellement à sa charge 54 enfants dont 7 sont placés en famille.

Aklom A.

Le président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé  a présidé dans la soirée du 26 avril, une cérémonie de décoration de trois-cent cinquante-sept (357) personnalités. Il s'agit de distinctions saluant le travail et le dévouement de ces femmes et hommes, civiles et militaires.

Sur les 357 personnalités honorées par le chef de l’Etat, deux ont été élevées au rang de Commandeur de l'Ordre du Mono. Il s'agit du ministre de l'Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, Ouro-Koura Agadazi  et du Commissaire général de l'OTR par intérim, ADEDZE Kodjo.

Le ministre de la sécurité Yark Damehane et 16 autres personnalités ont quant à eux été élevées au rang de Commandeurs de l'Ordre national du mérite et 4 ont été faits Commandeurs des palmes académiques, parmi lesquelles on retrouve le président de l'Université de Lomé, Prof. Komi KOKOROKO.

Juste après cette cérémonie de décoration, le chef de l'État a procédé à la réanimation de la Flamme de l'Indépendance. La cérémonie a eu lieu en présence de Gilcrhist Olympio, chef du parti Union des Forces de Changement (UFC).

Raphael A.

Page 1 sur 275

Nos Partenaires

Liens

Contact us

Lome-Togo, +228 9009 4006

Citation Proverbes africains

  • Lorsque ton pied ramasse la merde, tu ne le coupes pas mais tu dois le laver.