Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy

Administrator

Il a été blessé par balle le mercredi 20 septembre dernier. Les médecins n'ont pas réussi à sauver Agrigna Rachad.

Elève en classe de troisième, Agrigna Rachad vient de rendre l'âme au CHR de Sokodé où il a été évacué, après avoir reçu des balles lors de la répression des manifestations de l'opposition à Bafilo.

Il a rendu l'âme à l'issue d'une opération chirurgicale, selon les informations qui nous sont parvenues.

Que la terre lui soit légère !


I.K

Le ministre Attigbé Yaovi IHOU, de l'Industrie et du Tourisme a séjourné du 09 au 12 septembre 2017 en République du Kazakhstan où il a pris part au premier sommet sur la science et la technologie initié par l'Organisation de la Conférence Islamique, a appris l’Agence de presse Afreepress de sources proches de son ministère.

Le ministre Ihou a sollicité au cours de ce sommet, sollicité la solidarité des pays de l'Organisation de la Conférence Islamique afin qu’ils puissent soutenir le Togo dans ses ambitions de développement et d’émergence en appuyant des programmes qui visent à développer l'industrie de pointe et le génie créateur des Togolais. Le ministre, indique son entourage, a aussi profité de son voyage pour présenter aux participants, les potentialités qu'offre le  Togo en matière d'investissement. Il a remercié le Secrétariat de l’Organisation de la Conférence Islamique pour ses actions diverses en faveur du Togo et sa collaboration avec le gouvernement togolais.

Ce premier sommet de l'Organisation de la Conférence Islamique vise à identifier les pistes de solution pour développer la science afin de tirer profit de la technologie qui en résulte.

Il faut rappeler que les pays dits développés doivent leur développement à la révolution industrielle,  qui s'est produite grâce à l’essor des technologies  et aucun pays ne peut atteindre l'émergence aujourd'hui s'il ne développe des initiatives visant à booster son industrie.

A.Y.

Trois représentants du gouvernement étaient ce vendredi 22 septembre face à la presse vingt-quatre (24) heures après la fin de la série de manifestations des partisans de l’opposition et  du pouvoir dans le pays.

Djossou Sémondji et ses collègues ont présenté aux médias, le bilan des manifestations des 20 et 21 septembre et promis que le gouvernement prendra « les dispositions idoines pour faire revenir le calme dans le pays ».

La décision de la convocation d’un référendum au Togo relève du pouvoir discrétionnaire du chef de l’Etat. Le chef de l'État, ont-ils laissé entendre, va « réfléchir pour voir si oui ou non le Togo irait à un référendum car les dispositions de la Constitution lui permettent de trancher cette question ».   

Les conférenciers n’ont pas manqué de fustiger le changement intervenu dans les revendications de l’opposition. Pour eux, ce qui apparaissait comme une menace verbale proférée par l'opposition devient de plus en plus une réalité. « L'escalade de la violence verbale et physique dont nous faisions cas s'est accentuée entrainant des victimes », ont-ils rappelé avant de condamner le fait que les manifestants et leurs leaders changent d'objectifs et formulent des revendications hors de tout cadre légal.

Djossou Sémondji et ses collègues ont par ailleurs dénoncé les « appels à l'insurrection » qu’ils disent observer sur les réseaux sociaux avec des « gens qui instruisent ouvertement les populations sur comment fabriques des cocktails Molotov, sur comment attaquer les forces de l'ordre », a dénoncé M. Sémondji qui s’étonne du durcissement de la violence verbale observé au cours des dernières manifestations de l’opposition. « Jusqu'au 19 août nous n'avons jamais vu cela. Nous n’avons jamais vu un durcissement de la violence à tel point. Lorsque l'ANC, le Cap2015 et les autres manifestaient, on ne voyait pas ça et c'est à partir du 19 août que ça s'est passé. Nous devons tous nous poser des questions », a-t-il noté.

Le gouvernement reconnait que la coupure de l'internet a un impact sur l'économie du pays mais la justifie par le besoin d'éviter des appels à la haine et à la violence lancés sur les réseaux sociaux. « C'est un choix que le gouvernement a fait pour éviter les appels à l'insurrection », ont-ils indiqué.

A.Y.

Page 1 sur 329

Nos Partenaires

Liens

Citation Proverbes africains

  • Si tu es neutre en situation d'injustice, c'est que tu as choisi le coté de l'oppresseur 

    Desmond TUTU