Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy

Le Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) entame à partir de ce mercredi 10 mai 2017, une tournée d’information et d’échanges dans le Togo profond. L’objectif de cette tournée, informe Awa Nana Daboya, présidente du HCRRUN est de tenir informer les populations du travail de son institution et des conditions des futures indemnisations attendues techniquement pour le mois de juillet prochain.

Mardi, en face de la presse locale, la présidente du HCRRUN a dit espérer l’enveloppe des 2 milliards de F CFA promise par le gouvernement avant la fin du mois de juillet. « D’ici le 1er juillet nous allons réclamer, conformément au système de déblocage des fonds en vigueur », a-t-elle laissé entendre.

Pour l’instant, durant une dizaine de jours, les trois Commissaires membres du HCRRUN placés à la tête de trois groupes distincts, vont parcourir 37 préfectures de l’intérieur du pays pour s’entretenir avec les populations.

Il faut rappeler qu’ils sont au total 7057 victimes identifiées pour être indemnisées dont près de 2400 bénéficieront de cette première tranche et 4500, de la seconde.

A.Y.

Dix-huit (18) millions de dollars US, soit 10,5 milliards FCFA. Tel est le montant total du nouveau crédit alloué par la Banque Mondiale au Togo dans le cadre du renforcement de l’efficacité des services de logistiques commerciale, a appris ce 08 mai l’Agence de presse Afreepress.

L’objectif de ce financement, annonce la Banque mondiale, est « d’introduire des critères clairs pour la professionnalisation du transport routier et des services logistiques et appuyer les réformes pour la facilitation des échanges visant à réduire les délais d’immobilisation dans les ports et les temps de transit ».

 « L’économie togolaise est ouverte aux échanges internationaux et grâce à sa situation géographique et ses infrastructures portuaires, le pays est une voie d’accès idéale aux marchés régionaux et internationaux et peut en outre servir de pôle logistique et de transport pour la sous-région », indique Pierre Laporte, Directeur des opérations de la Banque Mondiale pour le Togo. La Banque mondiale entend également aider le Togo à mettre en œuvre l’Accord de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) sur la facilitation des échanges destiné à améliorer les services de la logistique commerciale, à optimiser les services douaniers d’enregistrement pour les négociants et les opérateurs de services logistiques respectueux de la législation.

L’impact sera la diminution du coût de la logistique commerciale, avec des effets positifs sur la compétitivité des entreprises, le coût des services logistiques et l’accessibilité globale du secteur, se réjouit la Banque mondiale.

Il faut rappeler que ce nouveau projet qui vise la mise en œuvre de l’accord de l’OMC par le Togo, concourt par ailleurs à la réalisation du double objectif de la Banque Mondiale d’éradiquer la pauvreté et de promouvoir une prospérité partagée.

Fabien  A.

Nicolas Lawson ne comprend pas l’enthousiasme que suscite l’élection d’Emmanuel Macron en Afrique. Invité sur radio Taxi Fm, le président national du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR) a eu ce mardi l’occasion d’expliquer sa position jugée « atypique » par les observateurs. « L’élection d’Emmanuel Macron est un non-événement dans la mesure où elle était attendue », a-t-il décoché d’entrée de jeu.

Le patron du PRR qualifie la dernière élection présidentielle française d’« étrange » qui a montré d’après lui, toute l’étendue de la « corruption des politiciens français ». « On ne peut pas imaginer que M. François Fillon ait déclaré qu’il ne serait pas candidat à l’élection s’il était mis en examen. Effectivement il a été mis en examen mais il a poursuivi sa candidature au mépris de toutes les valeurs humaines bloquant la solution B. Fatalement il a été éliminé », dénonce le très prolixe politicien togolais qui condamne au passage, le soutien de « l’oligarchie financière et des coteries de toutes sortes » dont a bénéficié selon lui, l’ancien ministre de l’Economie de François Hollande devenu depuis le 7 mai 2017, le 8ème président sous la 5ère République française.

De cette élection, Nicolas Lawson entend tirer des leçons et appelle tous les Africains à en faire autant. Les Africains doivent comprendre que la « corruption des sociétés les amène toujours à des choix comme ça où un jeune homme de 39 ans devient président de la 6ème puissance mondiale sans qu’il ait véritablement des qualités qui permettent de conduire une grande nation et de faire face aux mutations mondiales d’aujourd’hui », a-t-il martelé.

Fidèle à ses habitudes, l’homme fort d’Aného n’oublie pas de décocher à l’endroit de ses pairs de l’opposition, quelques fléchettes destinées selon lui, à les réveiller de leur torpeur.  « Ces soient-disant opposants, le peuple et le monde voient leurs limites. Ils sont arrivés à un point où ils n’ont plus des idées, ils n’ont plus rien du tout », avance-il dénonçant les opposants devenus des « professionnels de la marche », des « professionnels de la contestation » mais qui ne « proposent rien ».

« Comment dirige-t-on une nation quand on n’a pas de projet, quand on n’a pas de vision quand on n’a pas une ambition nationale ? Je les appelle à la conscience, qu’ils arrêtent ce qu’ils sont en train de faire. Si ce n’est pas pour marcher, c’est pour aller rencontrer des ambassadeurs, des chefs traditionnels ou des bureaucrates des institutions supranationales pour leur demander de les aider à avoir des réformes dans leur pays. Mais quelle déchéance, c’est extraordinaire. De toutes les façons ils sont déjà discrédités, ce sont des gens qui ne peuvent plus rien », a-t-il fait savoir.

A.Y.

Le ministère du Commerce et de la Promotion du secteur Privé est déterminé à mettre hors d’état de nuire, les opérateurs économiques et commerçants « véreux » qui déversent sur le marché national des produits périmés. Mme Bernadette Légzim-Balouki, en charge du portefeuille du commerce a réitéré cet engagement lundi au cours d’une sortie publique où des produits saisis par les soins de ses services ont été détruits.

Les consommateurs doivent donner l’alerte à chaque fois qu’ils se rendent compte qu’on leur vend des produits impropres à la consommation. « S’ils constatent que les opérateurs économiques falsifient les dates et font n’importe quoi, ils peuvent nous aider pour que nous puissions prendre les dispositions parce qu’il en va de la santé publique, de la santé de nous tous », a-t-elle solennellement lancé à l’endroit du public.

Il faut rappeler que plusieurs produits de grande consommation dont les dates de péremption dépassées ont été effacées et remplacées, sont déversés sur le marché intérieur togolais par des commerçants et opérateurs économiques sans foi ni loi. Certaines de ces personnes appréhendées sont actuellement détenues à la prison civile de Lomé en attente de leur procès.

A.Y.

Page 4 sur 202

Nos Partenaires

Liens

Contact us

Lome-Togo, +228 9009 4006

Citation Proverbes africains

  • Lorsque ton pied ramasse la merde, tu ne le coupes pas mais tu dois le laver.