Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy

Ce jeudi 07/09/2017, CAP 2015- Groupe de Six- PNP- Santé dua peuple-CAR.Tous dans les rues de Lomé pour la grande manifestation nationale des 06 et 07 septembre 2017 sur les . Itinéraires de Lomé

Le président de la République s’est prononcé sur les troubles que le Togo a connus le 19 août dernier et exhorté les acteurs politiques à agir dans un esprit de « responsabilité et à respecter » les dispositions  de la loi n° 2011-010 du 16 mai 2011 définissant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques, a appris l’Agence de presse Afreepress.

Le Chef de l’Etat, qui a présidé mardi 05 septembre 2017, les travaux du Conseil des ministres, a mis l’accent sur la nécessité de « préserver le climat de paix et de sécurité » dont le Togo jouit et a demandé au gouvernement de redoubler d’engagement et d’effort pour répondre aux préoccupations socio-économiques des populations.

Le communiqué ayant sanctionné les travaux, rapporte que c’est sous la direction du Président de la République que le Conseil des ministres, a adopté un avant-projet de loi portant modification des articles 52, 59 et 60 de la constitution du 14 octobre 1992 ceci en « prélude aux discussions sur le projet de révision constitutionnelle ». Le Président de la République poursuit le communiqué, a, en cette occasion, « réaffirmé sa volonté d’ouverture et a invité les acteurs politiques au sens du dépassement pour faire aboutir le projet de révision constitutionnelle » en vue.

Une initiative « fortement saluée » par le gouvernement, qui selon le communiqué, va « consolider la dynamique des réformes » portant notamment sur la limitation des mandats et le mode de scrutin. Cette initiative, souligne le communiqué, est de nature à favoriser la préservation d’un climat de paix et de sérénité indispensable pour permettre au Togo d’intensifier les efforts visant à répondre aux préoccupations essentielles des populations en matière d’amélioration de leurs conditions de vie.

Un autre projet de loi et un décret de nomination ont été pris au cours de cette rencontre. Le second projet de loi porte sur l’adhésion du Togo au Protocole à la convention internationale de 1974 pour la sauvegarde de la vie en mer, dite « CONVENTION SOLAS » et le décret porte sur la nomination des magistrats en raison de la nécessité de pourvoir à des postes devenus vacants, ainsi qu’à certaines directions techniques du département de la justice, informe le communiqué du Conseil des ministres.

A.Y.

L'Union des Forces de Changement (UFC) est très convaincue que les réformes souhaitées interviendront plus tôt que prévue. Dans un communiqué rendu public ce mardi et transmis à l'Agence de presse Afreepress, l'UFC indique que son président, Gilchrist Olympio a intensifié depuis les événements du 19 août, les démarches avec le Président de la République en " vue de trouver une solution négociée à la crise".

Le parti au symbole du Palmier, a tenu à "rassurer le peuple togolais que des réponses rapides et concrètes seront portées à ses préoccupations".

Le président national de l'UFC a réaffirmé, à travers son communiqué, être resté " fidèle a la ligne politique de son parti" qui selon lui, est "d'œuvrer pour une alternance politique pacifique".

Pour finir, l'UFC a appelé les populations des villes et des campagnes sur toute l'étendu du territoire national à la retenue. " La patience et longueur de temps font plus force ni que rage", laisse entendre le communiqué signé de Gilchrist Olympio.

Il faut rappeler que plusieurs formations politiques de l'opposition prévoient des manifestations publiques de rue les 6 et 7 août prochains.  

Raphaël A.

Les sessions de formation de renforcement des capacités des commerçantes membres des bureaux des associations de femmes commerçantes de Lomé et Kara, initiées par le Projet Reconstruction des Marchés et aux Commerçants de Kara et de Lomé (PARMCO) se poursuivent. Après Kara en mai et juin derniers, c’est le tour de Lomé d’accueillir ces sessions de formation destinées au renforcement des capacités des bureaux des femmes commerçantes sur la vie associative, le leadership féminin, l’esprit d’équipe, la mobilisation et la gestion des ressources humaines et financières.

Démarrée le 29 août dernier à l’endroit des femmes commerçantes de Lomé, la formation a pris fin lundi 4 septembre 2017 par une cérémonie de clôture et de remise d’attestations présidée par la Directrice de l'Etablissement Public Autonome pour l'Exploitation des Marchés de Lomé (EPAM), Mme FOLLY-SESSI Ayélégan Majé et BOUAB Kpanté, Responsable Administratif et Financier du PARMCO.

Placée sous le thème : « Formation en mobilisation des ressources à l’intention des femmes commerçantes », la rencontre a réuni pendant une semaine, 43 femmes des deux grands marchés publics du Togo (Kara et Lomé). Elles ont été formées sur quatre modules portant sur la vie associative, le leadership féminin, l’esprit d’équipe et la gestion des ressources financières.

La Directrice de l’EPAM s’est engagée à cette occasion, à mettre à la disposition des femmes commerçantes, de « bonnes conditions de travail ». « Non seulement le grand marché sera reconstruit, mais il est aussi question de donner aux femmes, les moyens pour continuer leur travail dans un esprit nouveau en vue d’accroitre leurs rendements », a-t-elle indiqué.

Le gouvernement s’est rendu compte que les femmes avaient souvent des « difficultés » dans la mobilisation des ressources financières, matérielles, humaines mais également manquaient de techniques et d’outils pour mieux gérer leurs activités. C’est pour rémédier à ces problèmes que le projet a été initié par le ministère du Commercer, a dit David Kwassi AGBEKOH, Chargé de la coordination des formations au Projet PARMCO. « Nous attendons qu’à l’issue de cette formation, les associations soient amenées à offrir de meilleurs services à leurs membres afin de les aider à être plus actifs au sein des associations, comme dans leurs activités personnelles », a-t-il confié.

Il est à rappeler que le Projet à la Reconstruction des Marchés et aux commerçants de Kara et de Lomé (PARMCO) initié par le gouvernement suite aux incendies qui ont ravagé les marchés de Lomé et de Kara, a été approuvé et financé par la Banque Mondiale. Le projet consiste non seulement à mieux restructurer les marchés mais aussi à moderniser les activités commerciales des occupants par la sensibilisation, l’information et la formation des femmes commerçantes.

Raphaël A.

Page 6 sur 235

Nos Partenaires

Liens

Citation Proverbes africains

  • Si tu es neutre en situation d'injustice, c'est que tu as choisi le coté de l'oppresseur 

    Desmond TUTU