Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy

Les regroupements et partis politiques organisateurs des manifestations de rue des 6 et 7 septembre prochains ont échangé lundi avec la presse des itinéraires retenus pour leurs marches prévues pour se tenir sur toute l’étendue du territoire national.

Le leader du Parti National Panafricain (PNP), Tikpi Atchadam qui a pris part à cette rencontre, a réitéré la « détermination de l’opposition à s’unir dans la lutte pour le retour de la constitution de 1992 et le vote de la diaspora».

Il a profité de l’occasion pour répondre au communiqué du ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, recommandant l’organisation des manifestations de rue les week-ends et non en semaine. Salifou Tikpi Atchadam voit derrière cette sortie du ministre Payadowa Boukpessi, un « moyen du pouvoir en place de s’opposer aux manifestations pacifiques du peuple ». « Un communiqué d’un ministre n’est pas au-dessus de la loi », a-t-il fait observer indiquant que l’opposition ne comptait pas changer ses dates de manifestation.

De son côté, la présidente du CAP2015, Kafui Adjamagbo-Johnson, a fait savoir qu’en marge des discutions en cours entre le CAP 2015, le PNP et le CAR, la participation des militants du Comité d’Action pour le Renouveau aux manifestations des 6 et 7 septembre prochains est garantie.

Une participation confirmée par la formation politique de Me Yawovi Agboyibo dans un communiqué rendu public lundi, appelant ses militants à rejoindre la marche du PNP, CAP2015, le Groupe des 6 et Santé du Peuple.

Les manifestations se tiendront dans chaque chef-lieu de préfecture, ont-ils laissé entendre « Notre décision finale c’est qu’il aura une manifestation dans les chefs-lieux de chaque préfecture », a dit Kafui Adjamagbo-Johnson.

Raphaël A.

Le Togo et la compagnie d’assurance, NSIA sont en discussions pour la mise en place d’un « programme d’assurance maladie » en faveur des élèves et écoliers des écoles publiques du Togo. Une initiative que le Togo veut voir se concrétiser dès la rentrée scolaire prochaine. Le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a reçu ce mercredi à ce propos, le Président Directeur Général (PDG) de NSIA assurance, l’Ivoirien Jean Kacou DIAGOU.

NSIA assurances et OGAR Assurances, qui sont les deux compagnies retenues, se sont engagées vis-à-vis du gouvernement à proposer des contrats à prix compétitifs aux jeunes assurés et à réagir avec efficacité lors de sinistres. Elles auront concrètement pour mission, de mettre en place une couverture maladie et responsabilité civile en faveur des deux millions (2.000.000.000) d’élèves que compte le Togo. Un budget de 3,5 milliards de FCFA est prévu pour l’exécution de ce programme. Cette  protection sociale permettra de garantir le paiement d’une indemnité en cas d’invalidité et le remboursement des frais médicaux dans la limite d’un plafond défini en cas d’accident de l’assuré.

« School Assur » qui est un programme d'assurance gratuite offert par le Président de la République, est  selon M. Jean Kacou DIAGOU, un « projet qui n’a encore été vu nulle part dans les pays de la sous-région ouest-africaine ».

« Le Chef de l’Etat nous a invité à le rencontrer pour parler du contrat du nouveau projet d’assurance que l’Etat a voulu mettre en place pour couvrir tous les élèves des écoles publiques du Togo », a fait savoir le président de NSIA au sortir de son audience. Il a salué le choix porté sur sa compagnie et sur OGAR assurances.

Selon le ministre de la Santé, Moustafa Mijiyawa qui prenait part à la rencontre, il est question d’un programme de couverture automatique pour tous les élèves et les écoliers du Togo.

Ce projet rentre dans le cadre d’un processus d’inclusion et de développement initié depuis 2010 par le gouvernement togolais et destiné principalement à sortir une importante partie de la population de la pauvreté et de la précarité. Après les « premiers succès » de cette politique d’inclusion, le gouvernement souhaite offrir à la jeunesse scolarisée, des modèles de protection sociale. Car les élèves scolarisés représentent la force vive de la nation et sont amenés à la fin de leurs parcours à être les acteurs de la vie du pays, a ajouté le ministre de la Santé.

Une cérémonie de signature de l’accord entre l’Etat togolais et les deux compagnies aura lieu dans la soirée de ce mercredi 30 août à l’hôtel Radisson Blu du 2 Février à Lomé.

Raphaël A.

Les menaces et intimidations dont sont objets, ces derniers temps plusieurs professionnels des médias, inquiètent les organisations professionnelles de la presse qui réagissent à travers  un communiqué conjoint rendu public mercredi. Elles condamnent ces menaces et appellent les auteurs à la retenue.

Dans ce communiqué, l’Observatoire Togolais des Médias (OTM), le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP), l’Union des Journalistes Indépendants du Togo (UJIT), l’Union des Radios et Télévisions Libres (URATEL) et le Syndicat des Journalistes Indépendants du Togo (SYNJIT), se disent « scandalisés par ce climat de terreur qu’essaient d’instaurer certains individus pour intimider les journalistes et leur dénier leur droit à la libre expression ».

Ces organisations font référence à des photos-montages des journalistes Aimé EKPE, Directeur de publication du bimensuel « L’Equipe Sportive » et président de l’OTM, de Crédo TETTEH, Directeur de publication de l’hebdomadaire « Le Médium », d’Eli GOKA journaliste-animateur à Radio Métropolys et de Firmin TÊKO-AGBO, journaliste chroniqueur qui circulent sur les réseaux sociaux. Des photomontages accompagnés d’injures et de menaces de mort ou d’atteinte à leur intégrité physique.

Le communiqué rappelle à l’opinion, la liberté accordée par les lois togolaises aux professionnels des médias de s’exprimer librement et met en garde les auteurs de ces actes « délictuels ». « Nul n’a donc le droit, quelles que soient ses motivations, de tenter par des manœuvres inacceptables, de porter atteinte à ce pilier essentiel de la démocratie », insiste le communiqué.

L’OTM, le CONAPP, l’UJIT, l’URATEL et le SYNJIT interpellent vivement les autorités afin qu’elles mettent tout en œuvre pour garantir aux journalistes et autres agents de médias, le libre exercice de leur métier et mettent en garde les auteurs de ces menaces de poursuites judiciaires.

Il y a une semaine, rappelle le communiqué, c’est le confrère Joseph GADA, Directeur de publication de l’hebdomadaire Economie & Développement qui a été victime d’intimidations et fait l’objet de menaces pour ses positions exprimées lors d’une émission sur Kanal FM.

A.Y.

De nouvelles dates pour les manifestations pacifiques de la coalition de l'opposition, CAP 2015, le Groupe des 6 et le PNP. Les trois entités viennent de sortir un communiqué dans lequel elles appellent les Togolais sur toute l'étendue du territoire, à descendre dans les rues les 6 et 7 septembre prochains. Voici le communiqué !

CAP2015 - Groupe de Six partis politiques- PNP

Communiqué N°2  Manifestations nationales des 6 et 7 septembre 2017

La Coalition « Combat pour l’Alternance Politique » (CAP2015) regroupant l’ANC, la CDPA, le DSA, le PSR et l’UDS-Togo, le Groupe de Six partis politiques de l’opposition togolaise (regroupant l’ADDI, les FDR, Le Togo Autrement, le MCD, les Démocrates, le Parti des Togolais) et le Parti National Panafricain (PNP) tiennent à adresser aux populations togolaises leurs très vifs et sincères remerciements pour avoir suivi massivement le mot d’ordre qu’ils ont lancé pour faire du vendredi 25 Août 2017, une journée, de recueillement, de prières et de cessation de toute activité professionnelle et économique en hommage aux victimes des massacres des 19 et 20 Août 2017. Ils remercient également la diaspora togolaise pour sa mobilisation et sa détermination dans cette lutte que nous menons pour la libération de notre pays.

Votre mobilisation autour de ce mot d’ordre de l’Opposition en dépit des manœuvres les plus grossières et les intimidations de toutes sortes orchestrées par le gouvernement, constitue la preuve de votre détermination à poursuivre notre combat commun pour la libération du Togo. La mémoire de nos martyrs doit constituer pour nous tous, une grande source de courage, d’énergie et de persévérance pour relever le défi du Togo libre, démocratique et prospère que nous voulons construire.

Dans notre communiqué Numéro 1 du 23 Août 2017, nous vous avions conviés à des marches nationales pacifiques de protestation le mercredi 30 Août à Lomé et le jeudi 31 Août sur toute l’étendue du territoire pour exiger le retour à la Constitution de 1992 et la révision du Cadre électoral, y compris le droit de vote des Togolais de l’étranger. A la suite de cet appel, nous avons appris que le Chef de l’Etat, au lieu d’écouter les populations togolaises en détresse, a décidé de lancer dans les rues de Lomé, son gouvernement et le parti RPT/UNIR dont il est par ailleurs Président, à travers trois jours de manifestations les 29, 30 et 31 Août 2017 en soutien à son refus obstiné de mettre en œuvre les réformes politiques préconisées par l’Accord Politique Global, dans le seul but de se maintenir indéfiniment au pouvoir contre la volonté du peuple souverain 

Afin de répondre aux appels pressants de toutes les populations de l’intérieur à s’associer dès le premier jour aux manifestations, nous avons décidé de reporter nos marches d’une semaine pour nous donner le temps d’une préparation plus conséquente. 

CAP2015, le Groupe de Six partis politiques et le PNP invitent toutes les populations togolaises, sur toute l’étendue du territoire national à répondre massivement aux grandes marches qu’ils organisent les mercredi 6 et jeudi 7 Septembre 2017 à Lomé et dans tous les Chefs-lieux de préfecture pour dire : « 50 ans de règne RPT/UNIR, Ca suffit ! ». Les itinéraires précis de ces marches vous seront communiqués ultérieurement. 

Ainsi, nous tenons à insister sur le caractère national, patriotique et pacifique de ces manifestions et demandons aux vaillantes populations de notre pays d’y prendre part massivement munies de drapelets du Togo, notre patrie. 

La lutte populaire est invincible


Fait à Lomé le 28 août 2017

Ont signé pour :

CAP2015 GROUPE de Six Partis PNP

Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON Nathaniel OLYMPIO OURO-DJIKPA Tchatikpi

Page 7 sur 235

Nos Partenaires

Liens

Citation Proverbes africains

  • Si tu es neutre en situation d'injustice, c'est que tu as choisi le coté de l'oppresseur 

    Desmond TUTU