Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy

Les nouvelles sont déjà bonnes pour la nouvelle aérogare ultra moderne et conforme aux standards internationaux inaugurée ce lundi par le chef de l’Etat, Faure
Gnassingbé. En plus des douze (12) compagnies aériennes déjà à la desserte de cet aéroport, cinq (5) nouvelles compagnies sont annoncées
par le Directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile du Togo (ANAC), Col Dokissime Gnama Latta.

Il s’agit de Turkish Airlines, de Kenyan Airways, d’Egypt Air, d’Arik Air (Nigeria) et d’Ecair (Congo).

Selon les informations officielles, de 700.000 passagers autrefois, l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma ira désormais jusqu’à 3
millions de passagers par an, grâce à cette nouvelle aérogare construite sur une superficie de 21.000m² et disposant de trois (3)
niveaux, à savoir la zone arrivée, la zone transit et la zone départ avec trois (3) passerelles d’embarquement télescopiques.

Ce qui permet au premier responsable de l’ANAC-Togo de dire que « Lomé est devenue est un Hub pour plusieurs compagnies aériennes et navales
», avant d’ajouter qu’il n’y a pas encore dans la sous-région, un aéroport aussi moderne que celui actuel de Lomé ».


Telli K.

Le fleuron de l’hôtellerie togolaise, l’hôtel 2 février, aujourd’hui devenu hôtel Radisson Blu 2 février, rouvre ses portes après plusieurs années de fermeture.
L’inauguration de ce complexe hôtelier 5 Etoiles, une tour de 35 étages avec ses 256 chambres, 64 suites, des restaurants, des bars, plusieurs salles de conférences, une piscine et un casino, a été faite
ce mardi par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, a constaté l’Agence de presse Afreepress.

Après 18 mois de travaux qui ont coûté une enveloppe financière de 37 milliards de francs CFA, cet hôtel redonne du sourire aux autorités togolaises.

« L'hôtel 2 Février remplit à nouveau les conditions pour jouer son rôle d’hôtel de référence dans la sous-région. Il pourra accueillir comme par le passé, des Chefs d'États, des Émirs et des hommes
d'affaires en quête de villégiature. Il contribuera également à redonner à notre belle capitale Lomé, sa renommée de carrefour de grandes rencontres internationales », a déclaré au cours de la
cérémonie d’inauguration, la ministre du Commerce, de l'Industrie, de la promotion du secteur privé et du Tourisme, Bernadette Legzim-Balouki.

Au moment où l’hôtel Radisson Blu 2 février reprend du service, a-t-elle poursuivi, l’on peut se réjouir de constater que le secteur du tourisme, jadis en berne, est aujourd’hui en plein essor. Le
secteur du tourisme, à en croire la ministre, est un puissant vecteur de croissance économique et de création d'emplois dans le monde. Les chiffres avancés sont expressifs : 5000 emplois directs et 25 000
emplois indirects a générés en 2015 et plus de 40 milliards de francs CFA représentant 3% du PIB au cours de la même année.

Pour Ashok Gupta, Directeur général de Kalyan Hospitality Development, le groupe chargé de la réhabilitation et de l’exploitation de cet établissement, 2 février est désormais un hôtel de référence qui
marque une nouvelle ère pour le Togo.

Les premiers grands événements que l’hôtel Radisson Blu Hôtel 2 février va accueillir, sont dans cette année 2016. Il s’agit du Forum africain sur l’investissement hôtelier qui aura lieu en juin et le
Sommet extraordinaire de l’Union africaine pour la sécurité, la sûreté et le développement en Afrique du mois d’octobre.



Bernadette A.

Comme inscrit en lettre d’or dans le programme de la célébration du 56ème anniversaire de l’indépendance du Togo, le 27 avril prochain, le chef de l’Etat, Faure
Gnassingbé a procédé ce lundi à l’inauguration de la nouvelle aérogare dénommée « aéroport international Gnassingbé Eyadéma ».

C’est en présence des membres du gouvernement, du corps diplomatique et surtout de Liu Yuxi, Ambassadeur de Chine au Togo, dont les constructeurs ont sorti de terre ce joyau.

Ultra moderne et respectant les normes de l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), cette nouvelle aérogare construite en quatre (4) ans avec 75 milliards de francs CFA, peut désormais
accueillir jusqu’à 3 millions de passagers par an.

Selon le ministre des Infrastructures et des transports, Ninsao Gnofam, dans le nouveau contexte de la mondialisation des échanges marqué par une compétition sans merci entre les nations, aucune
capitale ne peut saisir les opportunités qui s’offrent à elle dans le domaine du commerce international et des affaires, si elle ne dispose d’une plate forme aéroportuaire moderne et fonctionnelle.

« La nouvelle aérogare que nous inaugurons ce jour est un véritable joyau technologique et architectural. Il propulse durablement le Togo dans l’ère de la modernité. Elle est surtout l’incarnation d’une
vision et d’une ambition, celle du Président de la République qui a résolu dès son avènement à la magistrature suprême de gagner la bataille de la modernisation des infrastructures de transport pour
accélérer le développement économique et social du Togo et de son ouverture sur le monde », a-t-il lancé.

Les travaux de réaménagement et d’extension de l’aéroport comprennent la nouvelle aérogare, le viaduc, le parking auto, le parking avions, la zone fret ainsi la réparation de l’ancien parking et l’extension de
la douane. Les capacités annuelles de chargement et de déchargement des marchandises seront augmentées considérablement, apprend-on.

Pour le colonel Dokissime Gnama Latta, Directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), le Togo est un pays de paix reconnu par l’OACI comme étant très sécurisé. « Nous avons opté pour
zéro risque en matière d’attentat et de sécurité et nous faisons tout pour que tous ceux qui viennent au Togo se sentent dans un climat sécurisé et sûr », a-t-il précisé.


Telli K.

Les populations de la préfecture de Haho, localité située à 96 km au Nord de la ville de Lomé n’ont pas manqué de mots pour remercier le gouvernement et la société chinoise de fabrication d’engins à deux roues, Dayang. Et pour cause, leur localité accueille la première usine d’assemblage de motos de la région des Plateaux. Ce complexe industriel de fabrication de motos de marque Léopard a été inauguré samedi en présence du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé, du Premier ministre Sélom Komi Klassou, de plusieurs ministres du gouvernement et de chefs traditionnels.  

Le préfet de Haho, a au nom des populations exprimé au gouvernement et l’investisseur, sa reconnaissance et a espéré que l’implantation de cette unité de production de motos « contribuera à la lutte contre le chômage en donnant du travail à des milliers de jeunes en quête d'emplois ». « La préfecture de Haho est reconnaissante pour ce cadeau », a-t-il laissé entendre. Cette usine, d’où sortiront plus de 3 mille motos par an, est « l’expression de l'approfondissement des relations entre la Chine et le Togo », a confié le Directeur général de la nouvelle usine. Celui-ci a fait savoir que son pays la Chine, était « prête à aider le Togo à relever les défis du développement et de la lutte contre le chômage ».  

Le complexe industriel de Notsé est également la marque de la volonté de la Chine à favoriser un transfert de compétences entre l’Afrique et le pays du Soleil levant. Les premiers responsables de Dayang ont annoncé la construction prochaine d’une école de mécanique dans la région. « Le Togo est désormais inscrit sur la liste des pays d’Afrique producteurs et exportateurs de motos », s’est félicité le 1er responsable de l’usine qui emploiera une centaine d’ouvriers pour l’assemblage des motos destinées aux pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale.    

Le chiffre d’affaires prévisionnel de l’usine est de 4 milliards de F CFA pour la première année et de 7 milliards pour la seconde.  

La ministre du Commerce Bernadette Legzim-Balouki qui a pris une part active à la cérémonie, a loué l’excellence des relations entre la Chine et le Togo et incité d’autres investisseurs à emboiter le pas à la société Dayang qui évolue en Zone franche avec des avantages et facilités. Elle s’est réjouie du fait que les réformes économiques entreprises par le Togo portent enfin leurs fruits. « Vous avez fait un choix judicieux en décidant de vous installer dans la zone franche », a-t-elle dit à l'endroit des investisseurs.  

Selon les chiffres datant du 31 décembre 2015, 63 entreprises sont en activité dans la Zone franche dont 9 installées à l’intérieur du pays et 24 en cours d’installation. C’est au total  14,324 milliards de F cfa qui sont mobilisés par ces entreprises évoluant dans la Zone franche.  

A.G. 

Page 7 sur 14

Nos Partenaires

Liens

Contact us

Lome-Togo, +228 9009 4006

Citation Proverbes africains

  • Lorsque ton pied ramasse la merde, tu ne le coupes pas mais tu dois le laver.