Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy

Le gouvernement togolais vient d’opérer une nouvelle baisse sur les prix des produits pétroliers à la pompe après celle du 24 décembre 2015. C’est ce que vient d’apprendre l’Agence de presse Afreepress d’un communiqué conjoint des ministres de l’Economie et des finances, des Mines et de l’énergie et du Commerce.   A compter du 24 mars 2016 à 0 heure, les prix des produits pétroliers à la pompe se libellent comme suit :

Super sans plomb 496 francs CFA, soit une diminution de 24 francs CFA

Pétrole lampant 446 francs CFA, soit une diminution de 29 francs CFA

Gazol 545 francs CFA, soit une diminution de 120 francs CFA

Mélange deux temps 598 francs CFA   Gaz butane 12, 5 kg 6500 francs CFA  

Gaz butane 6 kg 3120 francs CFA

 Le 7 mars dernier, la Ligue des consommateurs togolais (LCT) est montée au créneau pour exiger que le gouvernement procède à la diminution des prix des produits pétroliers à la pompe pour deux (2) raisons : d’abord, pour l’association des consommateurs, le prix du baril de pétrole continue de subir une baisse au plan international et suivant la politique commerciale adoptée par le gouvernement et qui consiste à stocker les produits pour trois (3) mois, le dernier stock doit finir à la fin de ce mois de mars.

  Telli K. 

Il y a neuf (9) mois, le Maroc et le Togo se sont engagés à améliorer leurs relations diplomatiques et économiques. Cela s’est fait à travers l’ouverture de l’Ambassade du
Togo au Maroc, l’organisation d’une commission mixte Togo-Maroc, un forum économique qui s’est déroulé au Maroc les 16, 17, 18 et 19 juin 2015 au Maroc.

La boucle de ce processus de renforcement des relations entre les deux (2) pays sera bouclée avec la signature de plusieurs accords, notamment la suppression de visa. Il est annoncé du 6 au 8 avril
prochains une mission de prospection des opérateurs économiques marocains au Togo. 

Selon les informations, la mission sera conduite par le ministre marocain en charge du commerce extérieur, Mohammed Abbou.

Au cours de ces trois (3) jours, les hommes d’affaires qui vont accompagner le ministre vont s’intéresser à plusieurs domaines plus ou moins incultes, à savoir l’électricité, l’électronique et les énergies
renouvelables.

Cette visite fait suite à la participation des opérateurs économiques togolais à la 4ème édition du Forum international Afrique développement à Casablanca des 25 et 26 février derniers.


Elisabeth S.

Le 8 mars prochain, les femmes du monde entier seront à l’honneur avec la célébration de la journée internationale de la femme. Une journée essentiellement consacrée pour rendre hommage aux nombreuses femmes battantes du monde en général et de l’Afrique en particulier. Au Togo, le mois de la femme porte depuis quelques années un nom, celui de la femme Vlisco de l’année. En conférence de presse il y a quelques jours au siège de la Vac Togo à Lomé, Vlisco a dévoilé le contenu de la célébration de cette journée aux journalistes, célébration qui coïncide avec les 170 ans de la marque Vlisco.

« Cette année, Vlisco fête ses 170 ans. En effet l’histoire de Vlisco est indéniablement liée à la femme africaine et togolaise en particulier qui s’est appropriée nos imprimés devenus identitaires et
vecteurs de communication par excellence dans nos cultures. Cette année, Vlisco leur rend hommage à l’occasion de ses 170 ans à travers des activités diverses du mois de mars», a confié Mme Barbara Amouzou Lokadi, Responsable Marketing de la Vac Togo.

Il s’agit essentiellement pour les responsables de la Vac Togo de présenter les différentes activités qui composent cette célébration et évaluer le bilan des activités du mandat de l’Ambassadrice Vlisco
2015. Contrairement aux éditions précédentes, cette année le mois de la femme sera marqué par une approche différente dans son programme. Il n’y aura pas d’élection d’une nouvelle ambassadrice Vlisco. En lieu et place, les responsables de la Vac Togo proposent aux femmes togolaises, une autre approche.

« Il n’y aura pas de vote pour élire une nouvelle Ambassadrice, mais la journée internationale de la femme sera marquée par une activité fédératrice, récréative et formatrice le 12 mars prochain », a
expliqué la Responsable Marketing de la Vac Togo.

Au cours du même mois de la femme, Vlisco va nominer les projets sociaux réalisés par des femmes togolaises ainsi que les Ambassadrices des précédentes éditions. Pour cela, un hommage mérité sera rendu par Vlisco aux femmes africaines qui ont une ambition et notamment celles qui s’investissent dans la réalisation de leurs rêves sous le thème : « les rêves se réalisent » au cours de cette célébration de la journée internationale de la femme.

« Au cours de l’année et dans le cadre des 170 ans, les nominées et les Ambassadrices des précédentes éditions auront en charge de conduire des projets sociaux qu’elles auront élaborés ensemble dans des domaines de l’art, du droit et de l’entreprenariat, de la santé et de la technologie », a conclu Barbara Amouzou Lokadi.

Vlisco met à la disposition du public et de ses clients, le site « dream.vlisco.com » pour les votes durant tout le mois de la femme à travers le partage des photos et de l’histoire de la femme qui les
inspire le plus. En supplément, Vlisco offre aux participantes du voting, des tissus et des pagnes à travers un tirage au sort hebdomadaire.

Le mandat de l’Ambassadrice Vlisco 2015 a été positif, selon Mimi BOSSOU SOEDEDJE, qui a réalisé la totalité de son programme social à l’endroit des femmes et des enfants bénéficiaires du Togo. Ainsi sous son mandat, plusieurs programmes sociaux ont été réalisés dont le soutien et l’appui scolaire aux enfants démunis du Togo, l’autonomisation de la femme à travers la formation et des dons de matériels, la lutte contre les grossesses en milieu scolaire à travers des séances de sensibilisation des élèves et celui de la culture de l’excellence académique.

DBD

Le Togo vient de bénéficier de 12,47 milliards de francs de la Banque africaine de développement (BAD), à raison de 9,91 milliards de francs CFA au titre de don et de
2,56 milliards de francs CFA au titre de prêt.

Les documents de cet accord de protocole ont été signés ce mercredi côté togolais par le ministre de l’Economie, des finances et de la planification du développement, Adji Otèth Ayassor et côté BAD par son Représentant résident au Togo, Serge N’guessan, a appris l’Agence de presse Afreepress du service de communication de l’institution financière africaine.

Suivant le protocole, cette enveloppe financière va servir au financement du Projet d’appui à la gouvernance fiscale (PAGFI), un projet dont l’objectif est d’accroître « de manière substantielle les
recettes fiscales et de renforcer la transparence de la mobilisation des ressources financières ».

Très encré dans les technologies de l’information et de la communication (TIC), le PAGFI vise, selon le ministre, deux (2) principaux buts, la poursuite du renforcement des capacités techniques
de l’Office togolais des recettes (OTR) le renforcement de l'intégrité de la gestion des finances publiques à travers l’interconnexion de l’OTR avec le système national intégré de gestion des finances
publiques.

« Le PAGFI va doter l’OTR d’un système fiscal intégré et de télédéclaration (E-TAX) en vue d’une modernisation continue des services rendus aux contribuables et d’une intensification de la lutte
contre la fraude et la corruption », a-t-il ajouté.

Le projet sera exécuté sur la période 2016-2019 à travers deux composantes, à savoir l'amélioration de l'efficacité et de l'intégrité de la gestion fiscale et le renforcement de la transparence et du
suivi des recettes.

Cette enveloppe financière porte à 253 milliards de francs CFA les engagements du Groupe de la BAD au Togo.


Telli K.

Page 10 sur 14

Nos Partenaires

Liens

Citation Proverbes africains

  • Si tu es neutre en situation d'injustice, c'est que tu as choisi le coté de l'oppresseur 

    Desmond TUTU