Covid-19 et augmentation des cas : Le variant Delta pointé du doigt

par Afreepress

La Coordination nationale de gestion de la riposte contre la Covid-19 (CNGR) était, mercredi 18 août 2021, face à la presse à Lomé. Ce rendez-vous hebdomadaire a offert l’occasion à la coordination de faire le point de la situation de la pandémie de la Covid-19 dans le pays.

Une situation très ‘’préoccupante’’ marquée par une flambée des cas et des décès, a déploré le premier responsable de la CNGR-Covid-19, Colonel Djibril Mohaman.

« Nous sommes partis depuis le mois de juin avec moins de 100 cas par semaine, pour arriver à 1 000 cas la semaine dernière et 1 255 cas cette semaine. Et bien sûr, quand on enregistre plus de cas, les personnes vulnérables seront plus touchées et il y aura plus de décès. C’est ce qui explique que cette semaine, nous avons eu neuf décès contre six la semaine dernière », a-t-il indiqué.

L’une des raisons de l’augmentation des cas de contamination ainsi que du nombre élevé des décès, a-t-il indiqué, s’explique par la présence au Togo, du variant Delta qui est une autre forme plus contagieuse et mortelle du virus.

« Les chiffres sont à la hausse. Ceci parce que le variant Delta, beaucoup plus contentieux et plus mortel est là. Nous avons reçu la confirmation, donc nous devons faire très attention », a-t-il alerté et de déplorer l’inobservation des mesures barrières et restrictives aussi bien à Lomé qu’à l’intérieur du pays.

« Ces derniers temps, nous avons constaté un relâchement total des mesures barrières dans le grand Lomé et à l’intérieur du pays. Aussi, les mesures restrictives préconisées par le gouvernement ne sont plus respectées. Les gens organisent des événements qui entraînent des contaminations. Les jeunes ne respectent plus les mesures barrières parce qu’ils se disent qu’ils ne vont pas faire la forme grave de la maladie. Mais ils oublient qu’ils vont contaminer leurs parents qui eux feront la forme grave de la maladie. Et c’est ce qui se passe actuellement », s’est plaint le colonel Djibril Mohaman qui est par ailleurs revenu sur la situation des malades internés au CHR Lomé-commune, un centre dédié à la prise en charge des personnes atteintes de la Covid-19.

« Nous avons actuellement 68 cas graves dont 36 en réanimation. Ce qui veut dire que la situation est compliquée au CHR Lomé-Commune », a-t-il précisé avant d’inviter les Togolais à « faire confiance à la vaccination ».

« Pour l’instant, nous sommes en mesure de confirmer l’efficacité des vaccins contre la forme grave de la maladie. Parce que les cas de décès que nous enregistrons ces derniers temps sont des personnes non-vaccinées et qui présentent des comorbidités. Nous appelons tout le monde à aller se faire vacciner, surtout ceux qui ont des comorbidités », a invité le Colonel Djibril.

Il faut noter à la date du 18 août 2021, le Togo a enregistré au total, 18 605 cas confirmés dont 15 741 cas guéris, 172 décès et 2692 cas actifs.