19 et Affaire de faux carnet : Les explications du SYNPHOT

par icilome.com

Alors que le chef de la Coordination nationale de la gestion de riposte contre la Covid-19 (CNGRC) parle d’un agent de la santé arrêtée, le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) dément.

« La Force GSM Covid-19 dans ses investigations a pu interpeller le 25 septembre 2021, un individu à la polyclinique Agoè Démakpoè alors qu’il venait de remettre une carte de vaccination à une dame contre une somme de 15 000 F CFA, sans lui avoir administré le vaccin », a indiqué mercredi le médecin-colonel Djibril Mohaman.

Selon le site Togo Breaking News, le Bureau exécutif national du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) qui s’est saisi « saisi du dossier », s’est alors exprimé pour la première fois sur l’affaire de trafic de carnet de vaccination contre la Covid-19. La personne incriminée ne fait pas partie du « personnel de la polyclinique Agoè Démakpoè ni membre des équipes de vaccination de la polyclinique ni personnel soignant et par ricochet n’est un agent de la santé », a indiqué le SYNPHOT, apportant ainsi un démenti aux propos du chef de la Coordination nationale de la gestion de riposte contre la Covid-19 (CNGRC).

Condamnant l’acte qu’il qualifie de « déplorable », le SYNPHOT souligne que la personne arrêtée est « un étudiant de l’École Nationale de Formation Sociale de l’UL (ENFS) en stage d’un mois et de passage au service de vaccination pour une semaine ».