Faure Gnassingbé juge le bilan trop élevé au regard des mesures prises dès le premier cas confirmé

par Afreepress

Le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé s’est prononcé dimanche 22 mars 2020 sur la crise sanitaire que traverse le monde entier et en particulier le Togo. Face à la propagation de la pandémie du COVID-19 dans le pays, le Président de la République a invité les populations à la prise de conscience sur la situation.

« Chers concitoyens, mes chers compatriotes, le monde est actuellement confronté à la pandémie du coronavirus, et notre pays le Togo n’est pas épargné. Le gouvernement a recensé, à ce jour 16 cas testés positifs au COVID-19. Un bilan trop élevé vu les mesures que nous avons prises dès le premier cas confirmé il y a quelques semaines, pour limiter la propagation », a déploré le Président de la République dans un message posté sur son compte twitter.

Il a appelé son peuple au respect des mesures préventives. « Afin de freiner l’introduction et d’endiguer la propagation de ce virus mortel, j’appelle au respect strict des mesures édictées par le gouvernement sur toute l’étendue du territoire national. J’implore également à notre sens commun de civisme et de responsabilité en adoptant les gestes barrières tels que, imposées par l’OMS : se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, ou avec du gel hydroalcoolique, éviter les contacts physiques, tousser dans le coude, en cas de besoin, d’assistance ou d’informations crédibles appeler le 111 », a-t-il exhorté.

Le Chef de l’État n’a pas manqué de réitérer l’engagement de son gouvernement à mettre tout en œuvre pour une meilleure prise en charge des personnes touchées par cette maladie.

« Pour une meilleure intervention des services de santé et une prise en charge optimale des victimes, j’ai sollicité la disponibilité permanente du personnel médical à qui je rends un hommage mérité pour l’engagement, le sens du sacrifice et du patriotisme aux côtés de nos frères et sœurs malades. Je vous exhorte encore une fois à respecter scrupuleusement les mesures prises par le gouvernement. Nous restons fermement engagés à mobiliser tous nos moyens pour venir à bout de ce terrible mal », a indiqué Faure Gnassingbé.

Il faut noter que la mesure relative à la suspension des cultes dans les églises décidée par le gouvernement pour éviter tout rassemblement, a été respectée ce dimanche. Aucune église n’a ouvert ses portes dans la capitale le constat fait par l'agence de presse AfreePress.

Raphaël A.