Amélé Tognizoun, Miss Tourism World Africa, revient au Togo, un pays qui l’a vu naître

par Global Actu

Elue le 1er juin 2019 en Croatie Miss Tourism World Africa, c’est-à-dire  ambassadrice du tourisme pour l’Afrique, la Bénino-togolaise, Amélé Uguette Diane Tognizoun est au Togo depuis ce mardi. En conférence de presse à Lomé après sa descente d’avion, celle qui a été élue parmi 51 filles dont 2 Africaines ne peut pour rien au monde, oublier le pays qui l’a vu naître et éduquée.

Elle a choisi la destination Togo, après le Congo pour venir raconter son histoire, et jouer son rôle d’ambassadrice du tourisme.

« Je suis née au Togo et j’y ai fait mes études jusqu’en classe de Seconde avant de rentrer au Bénin pour les poursuivre. J’ai reçu une éducation ici au Togo, mon second pays qui m’a beaucoup aidée. Aujourd’hui, j’ai une mission africaine. Avec ma couronne de Miss Tourism World Africa, je suis l’intermédiaire entre les populations et les touristes, les gouvernants et les touristes. Ma mission consiste à promouvoir les sites touristiques en Afrique en attirant les touristes vers ces sites. Je vais aussi promouvoir la consommation locale, la gastronomie, la culture etc », a-t-elle lancé.

Bref, elle a reçu la mission de faire révéler et valoriser la culture de chaque pays africain. « C’est en même temps un honneur et une lourde charge pour moi. Mais, je compte sur chaque membre de notre communauté pour y arriver », a-t-elle lancé.

Elle aura aussi à porter des doléances auprès des gouvernants des 54 pays d’Afrique.  

Il faut dire que la pandémie à coronavirus a perturbé la plupart des activités de la Miss. Cependant, depuis le 23 décembre, elle a repris et la première destination est le Congo. Après le Togo, elle sera en Tanzanie.

Mlle Tognizoun, 23 ans, a une longue histoire avec les concours Miss. Tout a commencé pour en 2015 avec un fiasco. Mais en 2016, elle est dauphine à un concours et 2018 a vu son sacre comme Miss Tourisme Bénin. C’est donc ce pys qu’elle a représenté en Croatie.

Dans la ville de Perec où s’est déroulé ce concours de beauté mondial, Mlle Tognizoun a mis en avant les tresses africaines et les motifs de pagne. Pour être couronnée Miss Tourism World Africa, Amélé Tognizoun s’est habillée en ‘Kanwo’, un pagne fabriqué au Bénin.

« Je n’ai pas eu de difficulté particulière à ce concours. Je dois dire qu’à part la candidate de l’Ouganda qui était un peu comme moi, j’étais comme une extraterrestre pour les autres candidates », a-t-elle dit en souriant.