A Berlin, Robert Dussey travaille sur un nouveau cycle de coopération entre le Togo et l’Allemagne

par Afreepress

Le Chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey séjourne depuis, lundi 15 mars 2021, à Berlin en Allemagne, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Le patron de la diplomatie togolaise, travaille au renforcement des relations bilatérales entre les deux pays, et sur le début d’un nouveau cycle de coopération entre le Togo et l’Allemagne.

Déjà à son arrivée lundi, le ministre des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur s’est entretenu avec l’envoyé spécial de la Chancelière pour l’Afrique, Günter Nooke.

Les échanges entre les deux personnalités, ont notamment porté sur la situation sécuritaire dans la sous-région et au Sahel, ou encore sur l’accord Post-Cotonou.

D’autres rencontres sont également prévues avec les officiels allemands, ainsi que des opérateurs économiques.

D’après quelques sources officielles, depuis la reprise de la coopération en 2012, l’Allemagne a injecté près de 265 millions d’euros dans le développement du Togo, notamment, dans l’éducation, la formation, la santé, la gouvernance, la décentralisation, l’agriculture, la sécurité alimentaire et les infrastructures.

 

Sur le futur cadre de coopération, l’UE fait appel aux citoyens

par 24 heureinfo

L’Union européenne (UE) s’apprête à définir un nouveau cadre de coopération avec le Togo sur la période 2021-2027. Pour ce faire, un sondage en ligne vient d’être lancé pour recenser les avis des citoyens togolais sur leurs priorités et enjeux de développement.

« En répondant aux questions de ce sondage et en partageant avec nous votre avis, vos priorités et vos suggestions, vous nous aidez à savoir comment mieux contribuer au développement du Togo de 2021-2027 », lit-on sur le site de l’UE. Ainsi, les togolais répondants devraient se prononcer sur les trois projets d’orientations stratégiques déjà définis notamment  : soutien au développement humain et l’inclusion, promotion du  développement des industries agricoles et la protection de l’environnement et l’appui à la consolidation de la paix et de la résilience au Togo.

« Nous avons besoin de votre avis et de vos suggestions pour mieux définir notre coopération pour accompagner le Togo sur le chemin de la paix, la démocratie et du développement », a indiqué le chef de la délégation de l’Union Européenne au Togo, Joaquín Tasso Vilallonga. 

Le processus sur le site commence par  des renseignements sur l’identité du répondant (nationalité, genre, âge, religion, profession), puis suivront les enjeux qui se déclinent en plusieurs catégories que le répondant doit  simplement pointer. Ils vont notamment de la démocratie et les droits de l’Homme à l’accès à l’électricité, culture, santé, paix et sécurité, l’entrepreneuriat, le développement du secteur privé, et l’accès aux financements, la modernisation de l’Etat, la  décentralisation et le renforcement des communes, l’égalité homme et femme, puis l’environnement, la biodiversité et la lutte contre le changement climatique entre autres.

« Vos réponses seront strictement confidentielles et traitées en accord avec les plus hauts standards de protection des données », rassurent les initiateurs.