la France appuie l’Unité d’intervention rapide de la marine togolaise

par 24 heureinfo

La France a remis officiellement deux embarcations rapides à la marine togolaise, mardi 10 novembre, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à la base marine de Lomé. La réception a été faite par la ministre des Armées, Essozimna Gnakadè des mains de l’ambassadrice de France, Jocelyne Caballero en présence du chef d’état-major général des Forces armées togolaises, le général de division Abalo Kadangha.

Le don de ces deux embarcations de transport rapide pour commandos et la formation prochaine des marins togolais appelés à les utiliser vise à développer les capacités d’intervention rapide du Togo contre la piraterie maritime.

Une première unité d’intervention devrait être opérationnelle dès la fin de l’année 2020.

Cette coopération entre les marines togolaise et française s’inscrit dans la durée et participe à un objectif de développement économique.

Le Togo se distingue par son implication exemplaire dans la lutte contre la piraterie maritime qui sévit dans le golfe de Guinée et qui est un frein au commerce. L’amélioration de la sécurité maritime contribue à la compétitivité du port de Lomé, premier port à conteneurs de l’Afrique de l’Ouest.

Elle renforce le potentiel d’intégration économique régionale ainsi que la place du Togo comme hub logistique, ce qui participe à l’attractivité du pays ainsi qu’à la création d’emplois, notamment dans l’industrie, conformément aux objectifs du Plan national de développement.

Les deux embarcations  de 12 mètres de long, sont capablesd’emporter six marins chacun.

Elles sont destinées à l’interception en haute mer, de jour comme de nuit sur la côte, y compris dans la zone économique exclusive du Togo.

« Des instructeurs, venant de France et de Dakar où sont stationnés les Éléments français au Sénégal, viendront prochainement à Lomé pour dispenser une formation d’un mois au pilotage des embarcations et à l’intervention rapide au profit des marins togolais », explique l’ambassade de France au Togo.

Les deux embarcations remises à la marine togolaise avaient été débarquées au Togo par le porte-hélicoptère amphibie Dixmude lors de son escale à Lomé des 28 et 29 octobre 2020.

Après cette escale, fin octobre, le Dixmude, navire de 200 m de long commandé par le capitaine de vaisseau Nicolas Rossignol, a participé à une patrouille mixte franco-togolaise avec le patrouilleur togolais Agou.

Ces patrouilles mixtes sont un autre exemple de l’excellente coopération entre les marines togolaise et française contribuant ainsi à la préservation de la sécurité maritime.