Etudier en France : ces 3 conditions à remplir pour avoir accès facilement au visa

Nombreux sont ces citoyens togolais qui désirent rejoindre la France pour étudier dans de bonnes conditions ou poursuivre leur cursus scolaire mais souvent confrontés à un refus de visa

. Une situation que beaucoup d’entre eux ne comprennent pas exactement. L’ambassadeur de France au Togo, Marc Vizy, a clarifié la situation ce samedi 19 octobre à l’ouverture  de la première édition du Salon « Etudes en France » au sein de l’Institut français du Togo. Le diplomate a rappelé les trois conditions qu’il faut obligatoirement remplir pour avoir accès facilement au visa et poursuivre ses études en France.

Pour pouvoir faire des études en France, souligne Marc Vizy, il faut que les gens réunissent un certains nombres de critères.  D’abord, fait-il savoir, il y a des critères pédagogiques. « Il faut que ce soit des étudiants dont on est sûr qu’ils vont pouvoir suivre avec succès une scolarité en France », a-t-il dit. Ensuite, poursuit le diplomate français, il faut aussi être sûr qu’ils vont être là-bas dans de bonnes conditions. « Etre sûr qu’ils ont un logement », a-t-il renseigné. Enfin, les postulants doivent disposer suffisamment d’argent pour pourvoir y vivre. « Il ne s’agit pas d’envoyer en France de jeunes étudiants togolais qui y vivraient mal. Ce sera exactement le contraire de ce que nous recherchons », a précisé Marc Vizy.

Par ailleurs, l’Ambassadeur de France au Togo fait savoir qu’il arrive effectivement que des gens puissent être validés sur le plan pédagogique mais ne réunissent pas tous les critères. « Voilà pourquoi il arrive que des visas soient refusés », a-t-il expliqué.

Toutefois, Marc Vizy renseigne que cette année l’Ambassade de France au Togo a donné un peu plus de Visas que l’année dernière. « Chaque année on fait l’effort de donner un peu plus. Notre souhait c’est de donner le plus possible mais on ne fait pas du n’importe quoi c’est-à-dire qu’on ne va pas envoyer des étudiants togolais qui seraient voués à l’échec soit ils n’auraient pas le niveau, soit ils n’auraient pas de ressources suffisantes, soit ils ne seraient pas logé dans de bonnes conditions. On n’envoie pas les gens en France pour qu’ils en conservent un mauvais souvenir », a-t-il précisé.

Pourquoi un Salon « Etudes en France »  à Lomé ?

L’ambition de ce salon, selon les organisateurs, est de renforcer les liens de coopérations entre les établissements d’enseignement supérieur français et togolais. Il vise également à apporter la meilleure information aux étudiants et aux élèves souhaitant poursuivre leurs études en France, pour favoriser un parcours d’excellence.

« Ce que nous souhaitons aussi avec ce salon, c’est donner l’envie à des universités ou des établissements d’enseignement supérieur français d’envoyer des étudiants français au Togo parce que cela doit se passer dans les deux sens. C’est pour cela que nous avons organisé ce salon. Il y a 17 établissement supérieur de l’enseignement français qui sont venus, qui vont présenter leurs spécialités et puis les étudiants togolais qui sont nombreux ce matin vont pouvoir faire leur marché, se renseigner, voir les différentes tendances du marché universitaire », a indiqué Marc Vizy.

Sont également présents à ce salon qui dure une journée, des représentants du secteur professionnel, les futurs employeurs. « Les étudiants peuvent se renseigner auprès d’eux pour savoir quelles sont les tendances du marché de l’emploi et s’orienter de la meilleur façon », a informé le diplomate.

Atha ASSAN