Faure Gnassingbé en Russie, le secteur privé russe dans le collimateur du Togo

Toutes les grandes entités économiques du monde s’intéressent ces dernières années à l’Afrique. La Russie ne veut pas rester en marge de cette course vers le continent noir pour saisir les opportunités. Depuis ce mercredi a lieu à Sotchi en Russie, le premier sommet Russie-Afrique. Il est couplé à un forum économique du 23 au 24 octobre 2019.

Plusieurs chefs d’Etat africains prennent part à ces 2 rencontres. Le chef de l’Etat togolais est aussi à Sotchi. Faure Gnassingbé et ses pairs africains ainsi que Vladimir Poutine discuteront de plusieurs sujets présentant un intérêt aussi bien pour les pays de l’Union africaine que pour la Russie.

Il y sera également abordé la question du développement sous l’angle du maintien de la paix et de la sécurité.

Selon un communiqué de la cellule de communication de la présidence de la République togolaise, le forum économique sera particulièrement saisi par la délégation togolaise conduite par le chef de l’Etat. Les potentialités et les atouts du Togo y seront exposés aux fins de nouer des partenariats avec le secteur privé russe.

A ce propos, ce sont les secteurs porteurs du Plan national de développement (PND) que le Togo met en œuvre entre 2018 et 2022, qui seront exposés. On parle de l’agriculture, de l’industrie, de l’énergie, de la formation  et du commerce.

Le Togo compte en outre sur ces 2 rencontres de taille pour renforcer les liens de coopération avec le pays de Vladimir Poutine.