une amende de 593 millions F Cfa infligée à Moov Africa

par 24 heureinfo

72 heures après son audition par le comité de direction de l’ARCEP, Moov Africa Togo est sanctionné. Pour  manquement à l’obligation de permanence, continuité et disponibilité de ses services, l’opérateur privé va payer une amende de 593 805 828 F CFA, selon nos informations.

Devant le comité de direction présidé par Haringa Yaou Tcheyi, le 18 mai dernier, la staff dirigeant de Moov Africa Togo a nommément accusé la CEET de coupures intempestives qui sont à l’origine des dysfonctionnements. Pour le corriger, l’opérateur a annoncé l’acquisition de groupes électrogènes et des bactéries pour faire tourner les installations en cas de coupure et d’autres actions en perspective. Pour ce faire, il a plaidé pour un délai supplémentaire  de trois mois pour un retour à la normale.

Ce que le comité de direction a décidé de ne pas valider. Parce que  les dysfonctionnements se sont exacerbés ces trois derniers mois dans le pays,  et l’opérateur disposait de temps suffisant pour régler les problèmes entre novembre 2020 et mai 2021.

Avant Moov Africa Togo, c’était Togo Cellulaire, filiale de TogoCom qui a été sanctionné d’une amende d’1 milliard de F Cfa pour les mêmes raisons : dysfonctionnement et non information des clients.