‘c'est le moment de mettre l'accent sur la promotion des produits locaux’

par Global Actu

La maladie à coronavirus (Covid-19) continue de faire sa loi. Elle n’épargne personne, même les entrepreneurs togolais. Pour cette classe en pleine expansion, la situation est difficile. Des entrepreneurs ne le cachent pas. C’est le cas de Kékéli Abra Toffa, promotrice de la société AHOE products, une entreprise spécialisée dans la production de l’huile de ricin et du lait de soja en poudre instantanée.

Dans une interview accordée à Global Actu, la promotrice de la boutique de vente 100% produits locaux, AHOE Miam’s, pense que cette période difficile doit plutôt être consacrée à la promotion des produits locaux.

Lire l’interview…

Depuis début mars, le Togo est aussi confronté à la crise sanitaire du Covid-19. Comment en tant qu’entrepreneure vous vous comportez devant cette situation ?

Kékéli Toffa : Depuis le début de cette pandémie, nous avons prié pour qu'elle ne vienne pas dans notre pays mais hélas ! En tant qu'entrepreneur, nous avons jeté les bases de notre entreprise  et dressé de nouvelles directives. Cependant, COVID-19 en a décidé autrement. Sincèrement, nous ne savons plus à quel saint nous vouer mais un entrepreneur doit innover.

Quelles sont les mesures que vous avez prises pour ne pas laisser la place à la propagation de cette maladie ?

Les mesures pour lesquelles nous avons opté sont le lavage des mains, l'utilisation du gel hydro-alcoolique. Nous disposons des masques que nous donnons à nos clients qui viennent dans notre boutique AHOE Miam’s. Nous faisons tout pour respecter les gestes barrières et sensibiliser la communauté dans laquelle nous nous trouvons car cette communauté, disons-nous la vérité, pour la plupart ne se trouve pas sur les réseaux sociaux

Comment se porte aujourd’hui votre entreprise ?

Actuellement, l'entreprise tourne au ralenti. Les gens sont plus préoccupés par les produits de première nécessité. Leur source de revenu a reçu un grand coup, ils sont inquiets de ces trois mois de confinement. Résultat : nos ventes ont chuté.

Si vous avez un message à envoyer, à qui irait-il ? Et quel est ce message ?

Mon premier message va à l'endroit de mes frères et sœurs togolais. Respectons les gestes barrières, le confinement et le couvre-feu. Toutes ces mesures prises par le gouvernement sont pour notre bien. Mon deuxième message ira à nos dirigeants. C'est le moment de mettre l'accent sur la promotion de nos produits locaux que nous avons mis à cœur de transformer et de nous soutenir dans ces moments. Le chemin n'est pas du tout rose pour nous mais nous irons au but la main dans la main