Gilbert Bawara pas du tout content des fondateurs des écoles privées

par icilome.com

Le ministre de la Fonction publique, Gilbert Bawara, trouve injuste le comportement des fondateurs des écoles privées à l’égard de leurs employés. Ces enseignants privés de salaire depuis la fermeture des établissements scolaires due à l’état d’urgence sanitaire décrété en rapport à la lutte contre le coronavirus au Togo, ont réussi à attirer l’attention du ministère de tutelle.

Mardi, la Coordination des enseignants des écoles privées du Togo a rencontré Gilbert Bawara pour lui faire part du désarroi des éducateurs du privé. Abordant la question, le ministre a reconnu la légitimité de leur démarche.

Saluant le rôle des établissements privés dans le secteur éducationnel, l’autorité trouve injuste que les fondateurs des écoles privées au Togo privent leurs employés des salaires et prétextent que les frais de scolarité ne sont pas payés avec la fermeture.

« Il serait difficile de traiter leur situation différemment de celle des autres entreprises puisque les établissements scolaires privés à l’instar de toutes les entreprises du secteur privé, sont confrontées aux difficultés financières liées au Covid-19 », a souligné le ministre.

Et d’ajouter : « Certains fondateurs refusent de verser le salaire aux enseignants arguant que les frais de scolarité ne sont pas payés avec la fermeture des écoles ».

Pour l’heure, aucune information sur la position du gouvernement n’a encore été révélée dans cette affaire. Les enseignants restent sur leur soif en espérant avoir gain de cause face à leurs revendications