Kokoroko : « C’est du charlatanisme juridique, le gouvernement ne cédera pas… »

par Togotopnews

Le Syndicat des enseignants du Togo (SET) a appelé lundi les enseignants à observer un mouvement d’humeur les 29, 30 et 31 mars prochains. Dans une sortie médiatique, le ministre  des enseignements primaire, secondaire et technique, Professeur Dodzi Kokoroko met en garde les enseignants qui suivront ce mot d’ordre de grève.

Le professeur Kokoroko n’apprécie pas du tout la démarche du SET qui, dit-il, n’a pas d’existence légale et se prétend avoir déposé leurs dossiers au niveau des mairies. « Comment voudriez-vous expliquer qu’un maire peut donner un quitus à un syndicat d’exister (…) c’est du charlatanisme juridique, c’est de la comédie. Le gouvernement ne cédera pas aux chantages, le gouvernement n’a pas peur de ceux qui et de celles qui voudraient le défier », insiste le patron des enseignements primaire, secondaire et technique.

Par ailleurs, le ministre prévient que ceux et celles qui  s’entêteront à troubler le secteur de l’éducation  « seront purement et simplement exclus de la fonction enseignante et mis à la disposition de la fonction publique ».

Toutefois, le professeur Dodzi Kokoroko rassure que le gouvernement répondra toujours favorablement ou défavorablement tout en  en promettant de garder le fil du dialogue. «  Ce n’est pas de l’intimidation mais de la réaction légitime de tout Etat. Celui qui ne se sent pas intéressé par la fonction enseignante peut aller chercher ailleurs », a-t-il indiqué