Kokoroko ferme l’Université de Lomé pour 'promiscuité grave' dans les amphis

par Global Actu

L’Université de Lomé (UL) vient de fermer ses portes à compter de ce vendredi 20 mars jusqu’à nouvel ordre. Ainsi en a décidé vendredi Pr Dodzi Komla Kokoroko.

Le président de cette université publique dit aller dans le sens des mesures de riposte prises mardi par le gouvernement en conseil des ministres extraordinaire. Le gouvernement a interdit 'tout rassemblement' de plus de 100 personnes.

« En raison de la promiscuité grave, notamment remarquable dans les amphithéâtres et salles de cours où les effectifs sont très largement au-delà de la limite indiquée, le président porte à la connaissance de la communauté universitaire et des usagers de son campus que l’institution ferme ses portes pour compter de ce vendredi 20 mars jusqu’à nouvel ordre », explique-t-il.

Il a aussi invité la communauté universitaire à l’observation stricte des consignes données par le gouvernement.

C’est la 2ème décision que prend cette semaine le professeur Kokoroko sur la pandémie du coronavirus. Il y a quelques heures, il décidait d’envoyer 7 enseignants de ce temple du savoir à l’auto confinement. Ces professeurs revenaient, dit-on, de mission à l’extérieur du Togo.