Le corps d’un homme retrouvé dans la retenue d’eau à Avédji

par icilome.com

Un cadavre a été découvert dans le bassin de rétention d’eau à Avédji (Lomé). C’est le 4è drame du genre sur le site.

Selon les informations, l’homme identifié comme Oupouguini Léne dit « Moumouni » est agent de sécurité du chantier.

C’est au cours d’une ronde dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 septembre 2020 qu’il serait accidentellement tombé dans la retenue d’eau. Aucune précision pour l’instant sur les circonstances ayant causé la mort de cet homme.

On signale souvent des cas de noyades sur ce site. Le cas de Moumouni est le 4è drame du genre, souligne-t-on.

Rayan Naël

Un Togolais tue »sauvagement » son patron en présence de la femme et de la fille de la victime

par Afreepress

C’est une image macabre qui s’est offerte à la police à son arrivée sur les lieux du drame.

Un homme de nationalité togolaise a assassiné son ex-patron, qui est un Français dans son domicile à
Andorre, ville située entre l’Espagne et la France.

Le drame est survenu dans la nuit du dimanche à lundi 20 septembre 2020, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Selon des sources policières, le chef d’entreprise a été tué par son ex-employé de 31 ans, qui après ce crime a alerté la police.

Celui-ci a par ailleurs mis le feu à l’appartement, situé dans un complexe résidentiel de la commune d’Encamp.

L’épouse de la victime ainsi que sa fille de 12 ans présentes dans l’appartement au moment des faits, ont pu échapper à l’incendie.

L’accusé est actuellement mis aux arrêts. La police française a ouvert une enquête afin de déterminer les raisons de cet acte.

Raphaël A.

Affaire Adjakly : le député UFC Séna Alipui parle d’un « règlement de compte »

par 24 heureinfo

Séna Alipui,  président du groupe parlementaire UFC à l’Assemblée nationale évoque un « règlement de compte » dans  l’affaire de détournement de 500 milliards F Cfa  impliquant Francis, père et fils Fabrice Adjakly. Le dossier révélé par le journal Alternative agite la République depuis quelques semaines. 

« Je ne vois rien de tangible, rien de documenté, je vois plutôt là un règlement de compte, il doit avoir quelques choses »,  souligne le député dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux évoquant une position personnelle. « Si le procureur ou quelqu’un estime qu’il y a matière, ils peuvent s’y saisir mais à mon niveau, je n’ai pas matière à convoquer un ministre pour cette affaire », insiste-t-il d’un air serein.

L’affaire des 500 milliards de F Cfa détournés dans les opérations de commande des produits pétroliers continue de cristalliser les tensions et débats depuis quelques semaines. Le dossier révélé par le journal Alternative accuse le  père et fils Adjakly, membres du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPPP).

A ce jour, ni le procureur de la République, ni le gouvernement ne s’est prononcé sur le dossier  en dehors des acteurs de la société civile et de l’opposition. Les indiscrétions font état d’une saisine  du président de la République. Vrai ou faux, l’avenir nous édifiera.