Pacôme Adjourouvi ou le « John Bri » dans l’Avé 1

par icilome.com

En dehors de son titre de Conseiller de Faure Gnassingbé, le député Pacôme Adjourouvi a bien d’autres talents cachés. L’homme qui a toujours la mine serrée, a été au cœur d’un pugilat vendredi dernier dans la commune de l’Avé 1. Son adversaire sur le ring n’était autre que le 1er Adjoint au Maire de ladite commune, un certain Domon Komi.

La déshonorante scène s’est produite lors de la visite du ministre en charge de l’Agriculture, Noël Bataka, à la chaîne d’abattage de l’entreprise « fleurs des champs » qui produit la marque de poulet « Mi Doum » dans la Préfecture de l’Avé.

Malgré la présence des personnalités politiques et des autorités locales à cette visite du ministre en charge de l’Agriculture, le député et conseiller du chef de l’Etat, Pacôme Adjourouvi n’a pas pu garder son calme. Il a montré qu’il est tout, sauf un enfant de cœur que son air a toujours affiché. Il a vite cédé à ses impulsions sans trop réfléchir et engagé le combat contre le sieur Domon Komi.

Selon les témoignages, la rixe a été très violente devant des autorités politiques, toute catégorie confondue, très médusées. « Pacôme Adoujrouvi a failli crever les yeux à son adversaire n’eut été l’intervention d’autres personnalités présentes sur les lieux », rapporte le confrère Forum de la Semaine dans sa parution d’hier.

Le comble, c’est que jusqu’à présent, l’objet du différend entre les deux hommes du même bord politique (parti présidentiel, UNIR) n’est pas encore explicitement révélé au grand jour. Nul ne sait ce qui a mis le député dans tout son état. On ne sait ce qui a poussé Pacôme Adjourouvi, ce proche d’Emmanuel Valls (ancien Premier ministre français) à tomber si bas en jouant au « John Bri » (ce personnage décrit dans une chanson d'un artiste ivoirien et qui fait peur à tout le monde dans son quartier) devant des personnalités locales et des partenaires de la Commune Avé 1. Sans la moindre retenue.

Ce "comportement pubertaire", comme l'a décrit une personnalité, témoin de le scène, est à proscrire, surtout lorsqu'on occupe une si haute fonction de l'Etat, qui plus est Conseiller spécial d’un chef d’Etat.

Godfrey A