Trafic de drogue : Une grosse quantité de cocaïne à destination du Port autonome de Lomé, saisie

Une expédition de plusieurs tonnes de cocaïne à destination du Port autonome de Lomé a été saisie, vendredi 27 décembre 2019 par la marine uruguayenne au Port de Montevideo (capitale Uruguay), a appris l'Agence de presse AfreePress.

Dans un communiqué rendu public suite à cette saisie, les autorités uruguayennes indiquent qu'il s'agit de 4,4 tonnes de cocaïne cachées dans des sacs et des conteneurs contenant de la farine de soja. La marchandise à été chargée le 24 décembre 2019 et devrait être déversées à Lomé.

L'origine du produit n'est pas connue. Selon le porte-parole de la Marine uruguenne Diego Perona, « le déchargement et le comptage du premier conteneur contient 3 089 briques de cocaïne, chaque brique pesait 100 grammes. Un second conteneur en cours d'examen contiendrait aussi près de 500 briques », a-t-il indiqué.

Les inspecteurs ont détecté la drogue grâce à des examens d'imagerie numérisée avant leur départ d'un quai du port de Montevideo, qui a été fermé complètement par les autorités avec un fort déploiement de troupes de la préfecture, de la marine et de la police.

L'affaire à été confiée à la justice uruguayenne.

Le procureur en charge de ces types de dossiers a aussitôt mis en place une équipe de spécialistes en la matière pour la suite des enquêtes. L'interrogatoire des camionneurs et du propriétaire de la cargaison de soja a déjà commencé, à appris l'Agence de presse AfreePress.

Cette saisie est considérée comme le « plus grand coup porté au trafic de drogue de l'histoire de l'Uruguay ».

Anika A.