le PDRI, un projet à impacts et effets multiples pour les populations de

par Super User

Si on parle de projets agricoles mis en œuvre au Togo et qui ont fait leurs preuves, on ne peut ne pas parler du Projet de développement rural intégré de la plaine de Mô (PDRI-Mô). Lancé en janvier 2012, ce projet est crédité de plusieurs impacts et effets positifs sur la population de cette préfecture de la région Centrale.

Projet qui touche plusieurs secteurs, notamment agriculture, transport, santé, éducation, énergie, eau et environnement, ses effets et impacts sont remarquables dans plusieurs domaines. En matière de création d’emplois, la mise en œuvre du PDRI-MÔ a engendré la création 695 emplois directs et plus de 2500 emplois indirects.

Le taux de fréquentation des enfants au cours primaire a augmenté de 14,5% faisant passer l’effectif de 10065 à 11542 avec le projet.

S’agissant d’impacts, le projet a réduit de 14% le nombre de personnes vivants en dessous du seuil de pauvreté. On parle désormais de 27 616 habitants contre 32 876 habitants. Ce taux, selon les informations,  connaîtra une augmentation avec l’achèvement des infrastructures et la mise en valeur des Zones d’aménagement agricoles planifiées (ZAAP). 

Le PDRI a augmenté le revenu moyen des ménages de 16%. Un taux qui connaîtra une augmentation avec la mise en place des ZAAP.

Avec ce projet, 153 organisations professionnelles de base (OPB) rendues fonctionnelles, sont officiellement reconnues par l’autorité compétente.

Les productions de maïs et de riz ont accru respectivement de 55% et 72%. Ceci montre que les paquets technologiques introduits par le projet sont performants et permettent d’améliorer les rendements de toutes les cultures.

Le PDRI, un projet soutenu par des banques pour réduire la pauvreté  

Le Projet de développement rural intégré de la plaine de Mô (PDRI-Mô) est mis en œuvre grâce aux financements conjoints de la Banque islamique de développement (BID), de la Banque ouest africaine de développement (BOAD), de la contrepartie de l’Etat togolais et de la contribution des bénéficiaires.

L’objectif global dudit projet qui cadre bien avec l’axe 2 du Plan national de développement (PND) est de lutter contre la pauvreté à travers l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base et des revenus agricoles dans des conditions de développement durable avec une attention particulière aux couches défavorisées.

De façon spécifique, il s’agit de renforcer la structuration des organisations villageoises afin d’engager à l’échelle communautaire un processus de développement local capable de stimuler l’initiative des populations rurales dans l’agriculture, l’élevage et la conservation des ressources naturelles. Cette structuration du monde rural sera de nature à le rendre plus apte à participer à la définition et à l’exécution des politiques de  développement, de promouvoir un développement agricole durable à travers la valorisation des potentialités offertes, l’amélioration des pratiques agricoles et la mise en place d’un environnement propice en matière de micro finance, de renforcer les infrastructures rurales moyennant le désenclavement physique de la zone, l’amélioration des conditions de vie et le renforcement des marchés ruraux actuellement à l’état rudimentaire et de développer les capacités institutionnelles à s’engager pour un développement intégré et participatif.