Faure Gnassingbé aux obsèques de l'un des cerveaux du PND

Le Togo, depuis 2018, ne jure que par son Plan national de développement (PND). L'un des cerveaux de ce plan stratégique quinquennal (2018-2022) par lequel le gouvernement de Faure Gnassingbé veut transformer l’économie togolaise, n'est plus depuis décembre dernier.

Il s’agit de Charles Koffi Diby. Cet Ivoirien, président du Conseil économique, social, environnemental et culturel de la Côte d’Ivoire, a eu droit samedi à Yamoussoukro à un hommage mérité. Faure Gnassingbé y était aux côtés de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara.

Les deux personnalités ont rendu hommage à l’illustre disparu au stade Bouafle.

« M. Charles Koffi Diby était non seulement serviteur de l’Etat ivoirien mais aussi un ami du Togo. Il a participé à l’élaboration du PND du Togo. Au nom de la nation togolaise et en son nom propre, Faure Gnassingbé a tenu à être présent à ses obsèques », indique la cellule de communication de la présidence togolaise.

Avec ses 3 axes, le PND veut transformer structurellement l’économie togolaise pour, dit-on, « une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être individuel ».