Libération de Kodjo/Me Darius Atsoo: « Nous allons maintenant travailler à démontrer qu’il n’y a rien dans ce dossier »

par icilome.com

Hier vendredi tard dans la nuit, la justice togolaise a procédé à la libération sous conditions d’Agbéyomé Kodjo et ses compagnies. Mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont tirés d’affaires.

« Nous avons passé une journée très longue, assez lassante, dans l’espoir que notre client Kodjo Agbéyomé puisse être présenté très rapidement au Procureur de la République. Finalement, c’est chose faite en fin de journée. Le Procureur a décidé d’ouvrir une information, ce n’est pas une surprise non plus. Agbéyomé a été inculpé en compagnie d’autres, notamment Mme Adjamagbo-Johnson, Fulbert Attisso, et Marc Mondji. Finalement, on est quand même content de rentrer à la maison avec eux », a déclaré l’avocat.

A l’en croire, c’est maintenant que le plus dure commence pour tirer Agbéyomé Kodjo et ses camarades de cette scabreuse affaire.

« Nous allons maintenant travailler tranquillement à démontrer qu’il n’y a rien dans ce dossier. Et nous le ferons avec la plus grande énergie, la plus grande détermination. Nous espérons tout simplement que nos clients auront la garantie d’un procès équitable et en face des juges indépendants et impartiaux », a-t-il ajouté.

Notons que les 3 leaders de la dynamique ont recouvré leur liberté hier nuit. Mais le doyen des juges d’instruction leur avait édicté quatre (4) conditions qu’ils doivent désormais observer, notamment l’obligation de déférer aux différentes convocations du parquet aussitôt qu’il en sera requis. L'interdiction de quitter le territoire national sans notre autorisation expresse, l'interdiction de faire toute déclaration tendant à la remise en cause des résultats du dernier scrutin présidentiel du 22 février 2020 et l'interdiction de tout propos, déclaration, ou attitudes tendant à remettre en cause et à saper l'ordre constitutionnel et institutionnel existant.

Godfrey A.