7 organisations de presse attendent toujours la manifestation de la vérité

par Global Actu

Il est rare de voir les organisations de presse unanimes sur une question donnée au Togo. Le premier round judiciaire du Petrolegate a permis une levée conjointe de boucliers des organisations de presse. Au total 7, ces organisations ont conjointement mis le holà à la condamnation par le Tribunal de première instance de Lomé à la condamnation du journaliste Ferdinand Ayite et de son journal, ‘L’Alternative’.

En tout cas, l’OTM, le CONAPP, le PPT, l’ATOPPEL, l’URATEL, l’UJIT et le SYNJIT se sont dit consternés par la condamnation du journaliste et de son journal à verser 4 millions aux principaux acteurs sur qui plane le détournement de 400 à 500 milliards de francs CFA dans la commande des produits pétroliers au Togo.

« Nous nous indignons contre cette condamnation contraire à la liberté d’information au Togo », ont lancé dans un communiqué conjoint ces organisations.

Les 7 organisations préviennent qu’elles suivent de près cette affaire et disent espérer un procès équitable en appel pour, disent-elles, l’éclatement de la vérité.

Comme pour dire que la décision du juge Clément Gnon a tout dit, sauf la vérité dans cette affaire que beaucoup de Togolais suivent de près.

Pour rappel, sans tarder, les conseils de Ferdinand Ayite et son journal ont immédiatement interjeté appel de la décision du juge du premier niveau.