The Guardian et Ambroise Kpodzo sanctionnés par la HAAC

par 24 heureinfo

L’hebdomadaire  «The Guardian» a écopé lundi 11 octobre d’une suspension de 4 mois et de retrait de la carte de presse de son directeur  par  la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC). La décision a été signée par huit  des neufs membres de l’institution  et sans que le patron du journal Ambroise Yawo Kpodzo n’ait été écouté  pour défaut de présentation  d’un « pass sanitaire » exigé pour accéder aux bâtiments administratifs publics.

Selon la décision lue sur les médias et partagée sur les réseaux sociaux, le journal a été sanctionné  à la suite de l’article paru dans le N°0126 du 23 septembre 2021 sous le titre : « Vaccination forcée avec chars et fusils d’assaut au Togo : le régime en course pour le prix Nobel de la paix », et  le 28 septembre 2021 sur une radio privée, le directeur de publication  Kpondzo a affirmé que le directeur du CEG Segbé a porté à la connaissance des élèves qu’ils seront vaccinés dans les jours à venir. Dans cette dernière émission, il a déclaré avoir été « interpellé par  un parent d’élève qui s’insurge contre la décision de vacciner les élèves dont l’âge varie entre 13 et 14 ans lors que lui-même, géniteur des élèves n’est pas encore vacciné ».

Des affirmations reprises dans la parution N°0127 du 30 septembre 2021, dans un éditorial titré « Ma colère » qui selon le régulateur  après vérification s’avéraient fausses. Et c’est dans le souci d’écouter le directeur qu’il a été invité au siège de l’institution le 1er octobre mais le défaut de « pass vaccinal » n’a pas permis que la réunion ait lieu.

Pour l’institution de régulation en publiant ces fausses informations et en appelant « les parents d’élèves, la société civile, les syndicats, les confessions religieuses à tout faire pour stopper cette dérive inacceptable », le journal incite la population à la désobéissance civile, ce qui constitue une faute professionnelle grave sanctionnée par l’article 157 du Code de la presse et de la communication.

En conséquence, le journal écope de quatre mois de suspension de parution à compter de 12 octobre 2021, et une suspension de quatre mois de retrait de la carte de presse du directeur de publication. De fait, Yawo Mawusé Kpondzo, qui n’est plus autorisé à exercer la profession de journaliste pendant cette période.