Guéri de la Covid-19 : Le Directeur Général de radio Nana FM témoigne

par Afreepress

A la date du 21 septembre 2020, 1.274 personnes ont été guéries du coronavirus au Togo. Parmi ces personnes, figure Ferdinand AFFOGNON,  Directeur Général de la Radio privée Nana Fm et de « Nana Médias Culture ».

L’information a été portée à la connaissance du public lundi 21 septembre par l’intéressé lui-même au cours d’une conférence de presse tenue à Lomé.

Le journaliste et patron de presse a saisi cette occasion pour inviter les populations à prendre conscience de l’existence de la maladie, et lancé à travers sa structure Nana Médias Culture, le projet : « Togo, objectif zéro ». Un concept basé sur des plaidoyers et la sensibilisation afin de mettre fin à la
Covid au Togo et atteindre l’objectif des trois zéros à savoir : « zéro nouvelle contamination », « zéro décès » et « zéro stigmatisation » liés à la pandémie de la Covid-19 au Togo.

« J’ai été testé positif au coronavirus et grâce à Dieu j’en suis guéri…. C’est volontairement que je fais ce témoigne, si les autres personnes guéries de la maladie trouvent important, qu’ils en parlent autour d’eux pour que les gens prennent conscience et aillenr se faire dépister tôt pour leur prise en charge », a laissé entendre M. AFFOGNON.

Pour le Directeur de radio Nana FM, la maladie est bien réelle, elle circule et la majorité des porteurs sont indétectables à l’œil nu.

« Aujourd’hui, c’est très difficile de dire à quel moment exactement j’ai été contaminé. Je ne présentais aucun signe de la maladie avant d’aller par pur hasard faire mon test. Donc nous devons prendre toujours des précautions notamment le respect des mesures barrières partout où nous sommes pour protéger nos proches qui pourraient ne pas avoir la chance que moi j’ai eu d’être asymptomatique », a-t-il laissé entendre.

Comme moyens d’action, le concept « Togo Objectif zéro » mise sur des plaidoyers auprès des décideurs et des sensibilisations pour atteindre les résultats.

« Si nous observons bien les mesures barrières et que les gens sont testés à temps et volontairement, nous n’allons plus avoir de nouvelles contaminations. Et s’il doit y avoir de nouvelle contaminations, les cas graves seront découverts à temps et guéris donc on aura zéro décès. Si nous comprenons que la Covid-19 n’est pas une maladie de malédiction ni de honte, et que c’est simplement comme un palu et au nom de la solidarité, on aura zéro stigmatisation », a indiqué le journaliste.

Pour finir, l’initiateur du concept « Togo Objectif zéro » plaide pour la gratuité du test de la Covid-19 pour les personnes vulnérables et la réduction du coût pour ceux qui se portent volontaires pour se faire dépister.

Raphaël A.