Chronique de Grâce B. KOUMAYI : Mon vagin, ma vie: Quels soins pour quelle bonne hygiène

par Togoscoop

L'hygiène intime occupe une place prépondérante dans les préoccupations de la femme comme de l'homme. La complexité de l'appareil génital féminin fait qu'on se préoccupe plus de l'hygiène féminine que masculine. Une bonne hygiène intime implique un équilibre entre la nécessité de nettoyer régulièrement les parties intimes et la précaution de ne pas en faire d'excès.

Pour une bonne hygiène intime, il n'y a pas de formule miracle mais il y a des principes à respecter: 

Évitez les bains intimes excessifs : vous n'avez pas besoin de laver votre zone intime plusieurs fois par jour pour éviter d'avoir des pertes blanches. Il faut savoir que les pertes blanches sont normales chez une femme et qu'elles constituent le résultat du nettoyage naturel du vagin. Cependant, elles doivent être blanches, pas abondantes, sans odeur, ne pas gratter et n'en pas être accompagnées de douleurs! Des bains intimes fréquents vont déséquilibrer la flore vaginale et entraîner des infections ou des vaginoses avec les pertes qui grattent ou qui ont une odeur forte ou qui sont abondantes. Le rythme de 1 bain intime maximum par semaine est recommandé. 

Privilégiez le savon ordinaire par rapport aux gels antiseptiques certes certains sont de très bonne qualité mais rien vaut le bon vieux savon de Marseille. Si vous utilisez un gel intime, habituellement il faudra le diluer et non l'utiliser pur!

On lave dehors, jamais dedans : Il est déconseillé d'introduire les doigts au fond du vagin pour nettoyer profondément! Plus vous nettoierez profondément, plus vous créerez des pertes blanches pathologiques. 

Évitez les gants de toilettes pour les parties intimes sont de véritables nids de bactéries: utilisez juste votre main et rincez avec de l'eau abondamment. 

Evitez de laisser les tampons trop longtemps dans le vagin : Rangez-les régulièrement ainsi que les serviettes hygiéniques. Pour celles qui utilisent toujours morceau de pagne laver les et sécher sous le soleil ou repasser avec le fer à chaud L'utilisation de la coupe menstruelle, s'il n'y pas de contre-indications, est largement préférable aux serviettes hygiéniques classiques. 

Pprivilégiez  les sous-vêtements en coton en ces périodes de chaleur : Le nylon n'est vraiment pas recommandé car il favorise la macération et donc les mycoses. De plus, les sous-vêtements en coton sont repassables. 

Etendez vos sous-vêtements au soleil dans les toilettes. Si vous ne pouvez pas les sécher à l'air libre, repassez-les avant usage (d’où le coton). Surtout celles qui utilisent toujours le morceau de pagne. 

Diminuez le port de string : servez-les à des utilisations ponctuelles mais non systématiques. 

Quid du rasage intime ? : Rasage intégral ou toison amazonienne? Les 2 comportements capillaires extrêmes sont déconseillés. Les poils pubiens n'ont pas poussés à partir de la puberté juste pour faire jolie-jolie. Ils ont quand même un rôle de protection de l'entrée du vagin. Donc, le rasage intégral peut être source d'infection, de boutons selon la technique de rasage ou de démangeaison ou de taches noires. 

A l'opposé, une pilosité trop abondante empêche un nettoyage correct, crée des odeurs et donne une bonne raison à votre conjoint pour vous faire ce cunnilingus dont vous rêvez tant. Trouvez le juste milieu entre un rasage intégral et une broussaille sans entretien. Si vous utilisez un rasoir, rasez-vous dans le sens du poil: du haut vers le bas, en mettant si possible une mousse à raser avant et ensuite un gel après-rasage. Si vous êtes plutôt crème dépilatoire, testez-là d'abord sur une cuisse ou le mollet. Si vous êtes courageuse allez-y pour la cire. 

Utilisez un préservatif plusieurs partenaires sexuel ou si votre partenaire en a plusieurs de son côté, les rapports sexuels non protégés sont responsables de plus d'infections que de grossesses indésirées. 

-Pas besoins de laver le Jessica (vagin) après un rapport sexuel ;

-Après la toilette, veillez à bien sécher cette zone pour minimiser l'humidité ;

Dans les toilettes publiques, cher l'abattant de la cuvette ; 

-Se laver les mains avant et après chaque passage aux toilettes ;

-Après la miction ou les selles, prenez soin de toujours vous essuyer d'avant en arrière, de la zone uro-génitale vers la zone anale (du vagin vers l’anus)

Le maître mot d'une bonne hygiène intime reste la modération: pas d'excès, ni de négligence.