Pourquoi ne faut-il pas dormir moins de 6 heures par nuit ?

par Santé-education

Dormir moins de six heures par nuit favorise le risque de développer une maladie cardiovasculaire. Un sommeil de mauvaise qualité augmente le risque d'athérosclérose (dépôt d’une plaque essentiellement composée de lipides sur la paroi des artères) dans tout le corps. Ces plaques peuvent entre autres entraîner la lésion de la paroi artérielle.

Inclure le sommeil dans la stratégie thérapeutique

Les maladies cardiovasculaires constituent un problème de santé publique majeur dans le monde. Elles sont traitées à l'aide de plusieurs approches. Les médicaments, l'activité physique ou l'alimentation. Le manque de sommeil est associé à l'athérosclérose dans tout le corps, et pas seulement dans le cœur.  Ceux qui dorment moins de six heures par nuit sont plus susceptibles de souffrir d'athérosclérose que ceux qui dorment sept à huit heures. De même, ceux qui ont une mauvaise qualité de sommeil c’est-à-dire les réveils fréquents, trop de mouvements, sont plus susceptibles d'être atteints d'athérosclérose que ceux qui dorment bien.

Alcool et caféine

La consommation d'alcool et de caféine est plus élevée chez les participants dont le sommeil est court et perturbé. Beaucoup de gens pensent que l'alcool est un bon déclencheur du sommeil, mais il y a un effet de rebond. Si on boit de l'alcool, on peut se réveiller après une courte période de sommeil et avoir des difficultés à se rendormir. Et si on se rendorme, c'est souvent un sommeil de mauvaise qualité. Par ailleurs, le manque de sommeil augmente le risque de maladies cardiovasculaires en augmentant aussi d’autres facteurs de risque comme la glycémie, la tension artérielle, l'inflammation et l'obésité.

Les Togolais ne font pas de leur sommeil une priorité

Une grande proportion des Togolais se réveillent au moins une fois par nuit, et souffrent d’au moins un trouble du sommeil. Il peut s’agir de l’insomnie, les apnées, le syndrome des jambes sans repos. Parmi eux, certains suivent un traitement. Les lourdes conséquences physiques et psychologiques du manque de sommeil sont désormais prouvées. Dormir devrait être une priorité au quotidien. Il est préférable de consulter si le manque de sommeil persiste. Également, dormir plus de huit heures par nuit peut aussi être associé à une augmentation de l'athérosclérose, notamment chez les femmes.