la loi sur la généralisation de l’assurance maladie votée

par 24 heureinfo

Les députés ont voté mardi 12 octobre 2021 la loi instituant l’assurance maladie universelle. Le texte adopté à l’unanimité lors d’une session présidée par Yawa Tsègan  balise la voie à l’ opérationnalisation de cette réforme audacieuse du gouvernement togolais.

La formalisation de l’assurance maladie universelle répond à un principe social cardinal énoncé à l’article premier de la Constitution togolaise qui dispose que la République togolaise est un État de droit social. La réforme législative opérée permet de passer du droit juridiquement affirmé à la santé au droit réellement exercé de se soigner.

L’intitulé de la loi adoptée est assez révélateur. Ainsi, elle garantit l’accès de toutes les couches de la population à des soins de santé de qualité, à travers un mécanisme de mutualisation des risques et de solidarité dans le financement, s’inscrivant de ce fait dans l’esprit de l’ODD 3 et des principes de la Convention n°102 sur la sécurité sociale, 1952 de l’Organisation internationale du travail (OIT) ratifiée par le Togo.

En outre, elle institue un régime d’assistance médicale au profit des personnes se trouvant dans l’incapacité temporaire ou définitive de contribuer à l’assurance maladie obligatoire. Aussi, assure-t-elle la prévention de la maladie par l’éducation sanitaire de la population.

Pour la présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Tsègan, l’instauration d’une couverture maladie universelle  permet de passer du droit à la santé juridiquement affirmé, au droit, réellement exercé, de se soigner. « Elle permettra à la population togolaise de bénéficier désormais de soins santé de qualité à un coût abordable », ajoute-t-elle avant de poursuivre

Prenant la parole au nom de ses collègues, Mamissilé Akla Agba Assih ministre déléguée chargée de l’accès universel aux soins a exprimé les reconnaissances du gouvernement à l’endroit de la représentation nationale pour sa disponibilité sans cesse constante qui a permis d’étudier et d’adopter dans un cadre empreint de convivialité cette réforme sociale d’envergure