Riposte au COVID-19 : prestataires et agents de laboratoire formés

par Togoscoop

Le Togo se prépare activement pour juguler la pandémie de la maladie à coronavirus (covid-19). Plusieurs actions de prévention et de riposte sont menées dans le cadre du renforcement de la surveillance de cette pandémie.  En dehors des mesures prises au plus haut niveau de l’Etat, la formation de divers acteurs se déroule sur toute l’entendue du territoire. Ainsi, la cellule de coordination et de gestion de l’incident du Covid19 du Ministère de la santé renforce les compétences des agents de santé des structures publiques et privées. Du 10 au 17 mars, deux séries de formations ont été organisées en sessions à l’ENAM de Tsévié, d’une part à l’intention des prestataires de structures de santé et d’autre part pour les techniciens de laboratoire, des Régions Maritime et Lomé Commune. 

Ces agents de santé ont été briefés sur l’épidémiologie de la maladie à coronavirus, le diagnostic, les différentes définitions de cas de la maladie, les dispositions pratiques pour la détection précoce et la prise en charge au Togo. Un accent a été mis sur les mesures de biosécurité pour la protection du personnel, les conduites à tenir en cas de notification des cas suspects.  Pour Dr Badabaké Nasser, médecin au CHU Campus de Lomé, l’atelier a été riche en partage et a permis d’avoir une connaissance plus approfondie du virus et de la  maladie.

L’atelier a été fait aussi de séances pratiques sur le port et le retrait de l’Equipement de protection individuelle (Epi), techniques et procédures de prélèvement naso/oropharyngés, de conservation, d’emballage et d'envoi des échantillons au laboratoire national de référence à l’institut national d’Hygiène (INH). L’équipe de formation composée des agents de l’INH et de la division de l’épidémiologie, a insisté sur la nécessité pour les participants de redoubler d’efforts dans l’observance des règles et pratiques standards d’hygiène au cours de leur prestation. Les autres régions sanitaires du pays sont aussi programmées pour les mêmes formations. 

Rappelons qu’au début de l’épidémie, les mêmes formations ont été faites à l’intention des acteurs de surveillance dans les cinq (5) sites sentinelles de surveillance épidémiologique des Syndromes Grippaux (SG) et des Infections respiratoires aigües sévères (IRAS), préexistants à Lomé, à Tsévié et à Dapaong.