Nouveau braquage à Lomé : Plusieurs millions de FCFA emportés par les malfrats

par Afreepress

Des bandits ont de nouveau fait parler d’eux mardi 18 janvier 2022. Selon les premières informations parvenue à la rédaction de l’Agence de presse AfreeePress, cette opération a été menée par (4) quatre hommes armés ont semé la panique dans la matinée dans les environs du siège social de l’Union Togolaise des Banques (UTB circulaire) sise au quartier Nyékonakpoè (Golfe 4). À dos de deux motos, ces malfrats ont intercepté leur victime qui était également moto avec un sac contenant une forte somme d’argent.

D’après plusieurs sources, la somme emportée varie entre 8 à 50 milliards de Francs CFA.

Pour l’instant, aucune information n’a filtré au niveau officiel sur les circonstances de ce nouveau braquage.

Il faut noter qu’au deuxième semestre (juin-décembre) de l’année 2021, 24 cas de braquages ont été recensés au Togo avec plus de 100 millions de

Fêtes de fin d’année : le MMLK doute de la qualité des produits déversés dans les marchés et appelle à un contrôle rigoureux

par Afreepress

Dans un communiqué rendu public, jeudi 23 décembre 2021, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) invite la population togolaise à contrôler la date de péremption des produits sur les marchés du territoire national en cette période de fin d’année.

« Depuis quelques moments, des produits de tout genre notamment les vivres inondent nos marchés. S’il n’est de secret pour personne que les prix flambent et spéculent (cherté de la vie) selon l’humeur des acteurs, il est fortement probable que les qualités seraient douteuses voire les dates de péremption arrivées à terme (…) Selon les informations persistantes, les commerçants véreux en feraient une entreprise lucrative et ne sont pas prêts à y renoncer s’ils n’en sont pas contraints », alerte le président du MMLK, Pasteur Edoh,.

Devant ce tableau sombre, la société civile appelle à la clairvoyance des concitoyens consommateurs.

« À cet effet, les maires et leurs services techniques et d’hygiène doivent s’y investir de leurs compétences au contrôle strict et rigoureux des produits sur les marchés », exhorte-t-elle.

Par ailleurs, le Mouvement Martin Luther King appelle ses coordinations préfectorales et régionales à prêter mains fortes aux autorités municipales pour réduire la capacité de nuisance des produits non appropriés à la consommation et mettre hors d’état de nuire leurs acteurs.

25 pythons royaux vivants saisis par les forces de sécurités, d’autres espèces également

par Togotopnews

Le Togo ne badine pas avec la protection de certaines espèces animales comme végétales. Le bilan de la sécurité routière et de la criminalité du second semestre de l’année 2021, présenté en fin de semaine dernière, signale la saisie des animaux issus de la chasse et de la pêche illégales.

Malgré les interdictions, certaines personnes, à la quête d’argent à tout prix ou par manque d’informations, se livrent au trafic des espèces protégées.  De juillet à décembre 2021, une lutte engagée par les services de sécurité a permis de saisir « 47 perroquets, 92.60 kilos de nageoires et intestins de requins, et 25 pythons royaux tous vivants ».

D’après les informations fournies à la rédaction de Togotopnews, les espèces protégées vivantes ont été mises à la disposition des services chargés de l’environnement afin que des dispositions pratiques puissent être prises  pour leur réinsertion dans leur environnement naturel.

Par ailleurs, le bilan sécuritaire signale également des  découvertes de cadavres  de juillet à décembre 2021.  Au total 111 cadres ont été constatés : 102 hommes et 9 femmes. Le constat, selon le ministère de la sécurité, a été fait sur toute l’étendue du territoire notamment 65 dans la région  maritime, 16 dans les plateaux, 12 respectivement dans la centrale et Kara et 6 dans les savanes.