Jeune tué à Avédji Sun city: Voici le film de l’événement raconté par la DGPN

par 24 heureinfo

Selon le film de l’évènement raconté par la direction générale de la police nationale ,(DGPN) dans un compte rendu, le jeune tué par balle  jeudi 21 mai au carrefour Sun City d’Avédji à Lomé a tenté de «  poignarder un militaire en uniforme ». Le corps est déposé à la morgue du CHU S. O par la gendarmerie qui a pris en charge l’enquête immédiatement ouverte. 

« Le 21 mai 2020 aux environs de 12 heures, un élément de la BAC sur le point fixe carrefour Sun city  à Avédji, a mis hors d’état de nuire le nommé Hega qui a tenté de poignarder un militaire en uniforme », résume la DGPN dans un compte rendu. La victime, né à Sokodé et originaire de Kanté au nord Togo est un laveur de véhicules demeurant à Avedji.

 A bord d’un véhicule Nissan et roulant à « vive allure dans le quartier Sun City », selon les premiers éléments, le jeune tué par balle a dans sa progression, « tamponné le caporal chef Kodjo et le soldat de première classe  Folly du 2ème RI aux guidons de leurs motos en tenues treillis qui venaient de s’immobiliser devant la maison du caporal chef ». Devant  la conduite dangereuse du chauffeur, poursuit la note « les deux militaires se sont lancés à sa poursuite pour lui faire des remontrances et vérifier ses pièces ».

« Rattrapé peu avant le carrefour Sun City, les deux militaires réclamaient les pièces afférentes à la conduite du véhicule au chauffeur, quand ce dernier a opposé un refus catégorique en coupant le contact puis descendre du véhicule empochant la clé.  Le caporal chef après plusieurs injonctions sans succès, a voulu se saisir de la clé de la voiture de sa poche. C’est ainsi que la victime a désarmé le second militaire, de son couteau poignard pour poignarder le caporal chef. Celui-ci a esquivé tout en recevant une blessure légère à la main droite et pris la fuite. Son second en position de faiblesse et dans la panique a trébuché dans sa tentative de fuir puis tombé. C’est ainsi que la victime a bondit sur lui et a armé le couteau pour le poignarder. Le gardien de la paix Doukpeni de la BAC-en service anti-braquage-, suivant la scène de près a immédiatement riposté en faisant usage de son arme de service pour sauver son frère d’arme en difficulté. Cette riposte a malheureusement atteint mortellement l’agresseur », peut-on lire dans le compte rendu.

L’incident a entraîné  une ruée de  personnes obligeant le renfort de l’unité spéciale d’intervention de la gendarmerie et du groupe d’intervention rapide de la police nationale  à faire usage « de gaz lacrymogènes pour dégager la foule et permettre que le constat se fasse dans de bonnes conditions ».

Pour des raisons de l’enquête, le corps  de la victime a été déposé à la morgue du CHU S. O par la gendarmerie en charge des investigations.