Inhumation de corps à domicile : Le ministre Boukpessi annonce une opération d’exhumation des cadavres concernés

par Afreepress

Tous les corps, objets d’enterrement à domicile et sans aucune autorisation seront simplement ‘’systématiquement’’ exhumés, et des poursuites envisagées contre les responsables de ces manquements.

L’information vient du ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Bayadowa Boukpessi à l’intention des préfets du pays. Elle a été rendue publique, mardi 8 septembre 2020 à travers une note adressée aux préfets

« Il m’a été donné de constater que des enterrements se font à domicile sans aucune précaution prévue à cet effet. Je rappelle que l’inhumation à domicile se fait qu’à titre exceptionnel sur l’autorisation du ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales après un rapport des services d’hygiène de la préfecture qui apprécient le risque ou non pour la santé de la population concernée par ledit enterrement », a indiqué M. Boukpessi.

Le ministre annonce, à cet effet, qu’une inspection est prévue, dans les prochains jours, pour l’application stricte des dispositions prévues par les textes en vigueur.

Les préfets sont conviés à faire respecter ces recommandations dans leurs différentes localités.

Anika A.