Tsègan : « Les jeunes filles doivent vaincre leurs peurs pour repousser les limites »

par 24 heureinfo

C’est une leçon inaugurale saisissante que la présidente de l’Assemblée nationale, Chantal Yawa Tsègan a donnée samedi 7 novembre à l’ouverture du premier forum national des jeunes filles à Lomé. La rencontre organisée par  l’ex-ministre de la communication et députée, Germaine Kouméalo Anate, présidente de l’ONG Cœur Solidaire a réuni une centaine de jeunes filles sous les thèmes, « L’excellence au féminin » et « Le leadership féminin dans la gouvernance de l’Etat »,

L’excellence au féminin, est-ce un slogan de plus, une déclaration de plus, un concept nouveau applicable à une nouvelle race de femme ? Les femmes de 2020 sont-elles si différentes des leurs aînées et aïeuls ? L’excellence de la femme est-ce une aptitude nouvelle ou a-t-elle toujours été sa qualité ? Voilà, les questions auxquelles la présidente de l’Assemblée nationale a tenté d’esquisser des réponses. Si la députée répond par le « non », elle estime en revanche, qu’ il revient à la gente féminine de démentir tous les préjugés et, cela, doit commencer par l’école.

« J’encourage sans réserve que, la promotion de la femme soit axée sur l’instruction et la formation des jeunes filles en milieu scolaire », a souligné la présidente Yawa Tsègan, qui croit aussi, en la sensibilisation sur les mentalités pour lever progressivement tous les obstacles qui constituent « des atteintes à la dignité, aux droits, à l’intégrité physique et à l’épanouissement des femmes ».

« Oui, nous pouvons changer l’image traditionnelle de la femme et de la jeune fille si nous nous engageons tous sur cet idéal commun, enchaîne-t-elle. Pour ce faire, je vous exhorte, vous jeunes filles, à vaincre vos peurs, votre timidité, à repousser les limites de votre environnement et à combattre les préjugés et les stéréotypes car rien ne vous sera donné sur un plateau d’or ».