Edoh Komi s’inquiète de la surcharge sur nos routes

par icilome.com

Dans une publication Facebook le président du Mouvement Martin Luther King (MMLK), pasteur Edoh Kossi Komi, par ailleurs 1er adjoint au maire du Golfe 2, exprime son inquiétude sur un phénomène sur les routes au Togo : la surcharge des véhicules.

Alors que le code de la route prévoit des limites à respecter pour éviter les accidents, des véhicules trop chargés se déplaçant difficilement, sont souvent observés sur les routes au Togo. Le phénomène est devenu galopant à Lomé, capitale du pays.

Face à cette pratique qui met en danger la vie des passagers et autres usagers de la route, pasteur Edoh Kossi Komi, témoin d’un fait ce mardi s’inquiète.

« REGARDEZ LE CHARGEMENT DE NOS VÉHICULES SUR LES ROUTES TOGOLAISES (PHOTO CE 16 FÉVRIER 2021A LOMÉ FEUX TRICOLORES FACE ENTRÉE UNIVERSITÉ DE LOMÉ). Pourquoi laisser ce genre de véhicule circuler sur nos routes ? », s’est-il indigné dans un post Facebook.

Selon les experts, la surcharge représente un risque supplémentaire d’accidents, endommage les routes, engendrant des frais de remise à niveau beaucoup plus élevés pour l’État. La Division de la Sécurité Routière (DSR) est donc interpellée pour siffler la fin de la récréation.