Gérald Akoumey affaibli par un AVC

par icilome.com

Gérald Akoumey, l’ex-Secrétaire général du parti « Les Démocrates » est souffrant depuis quelques mois déjà. L’opposant très engagé dans la lutte politique togolaise est actuellement affaibli par un accident vasculaire cérébral (AVC).

C’est vraiment triste pour Gérald Akoumey, 45 ans. L’ancien collaborateur de Nicodème Habia est aujourd’hui terrassé par un accident vasculaire cérébral. Cet homme fort et vigoureux qui a pris part à tous les grands combats contre le régime des Gnassingbé, depuis les années 90, se bat actuellement pour sa survie.

Ses dernières sorties publiques remontent au lancement, en juillet 2020 à Lomé, de son mouvement « La Patrie d’Abord ». « L’heure a sonné. Le temps est arrivé pour repartir sur de nouvelles bases dans une solidarité sans pareille, et pour redonner de l’espoir au peuple souverain », avait-il déclaré.

Actuellement, l’homme politique, alité, est livré à lui-même. En manque cruel de moyens financiers pour des soins à la hauteur du mal qui le gangrène, il est entièrement livré aux griffes de la grande faucheuse. Il est abandonné par la grande majorité de ses compagnons de lutte d’hier. Seuls certains collègues lui apportent du réconfort.

« J’ai eu le soutien au quotidien de Me Apevon Dodji et de Mme Tina Olympio de la CDPA, la visite de Antoine Foly, de Dr Kouessan, de Germain Sossou et de certains camarades. Il y a également Pasteur Edoh Komi, Prof. Gnininvi, Pascal Adoko, Madi Diabakaté, Arregba, Agoliki, Guddah, les camarades Tchalla, Yvette, Fovi Katakou, l’adjoint au maire Espoir Koudjodji, le maire Kovi, Mr Kpodar et Éric Dupuy… Des anonymes sont venus me soutenir, je suis fort et Dieu veille », nous a-t-il confié lors de notre visite.

Gérald Akoumey est cloué au lit, en attendant le pire, si rien n’est fait. L’homme politique a beaucoup fait pour l’avènement de la démocratie au Togo. Il a fait la prison au nom du combat politique. L’opposant a besoin de tous pour retrouver sa mobilité.

Un appel à contribution financière sera lancé sous peu avec l’accord de l’intéressé.  Mais en attendant, des soutiens peuvent lui parvenir.