Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy
Rate this item
(0 votes)

Nicolas Lawson : « La Constitution de 1992 n’est pas adaptée aux réalités d’aujourd’hui »

By Publié février 21, 2018

Le président national du Parti pour le Renouveau et la Rédemption (PRR), Nicolas Lawson a exhorté mardi les leaders de la coalition des 14 partis de l’opposition à prendre en compte les suggestions des chefs d’Etats de la CEDEAO et à donner une chance à la décrispation de la situation sociopolitique au Togo.

Invité sur une radio de la place, l’ancien candidat aux élections présidentielles a exhorté la classe politique togolaise à laisser le Président de la République, Faure Gnassingbé aller au bout de son mandat en cours. « Ils doivent accepter que Faure Gnassingbé finisse son mandat parce que c’est impossible de le détrôner par la force », a-t-il souligné.

La Constitution de 1992 n’est pas adaptée aux réalités d’aujourd’hui et pour trouver des solutions durables et efficaces à cette question, il va falloir que le « Togo se dote d’une nouvelle constitution qui soit adéquate, réaliste et utile pour le futur », pense Nicolas Lawson. « La constitution de 1992 a été établie il y a 25 ans. Pourquoi devons-nous retourner en arrière au lieu d’avancer ? Si nous ne pouvons pas résoudre un problème que nous avons et nous pensons que c’est le retour à la Constitution de 1992 qui va le faire, nous nous trompons », a-t-il laissé entendre.

Il a terminé ses propos en souhaitant un bon déroulement des travaux du dialogue inter-togolais démarré le 19 février dernier à Lomé.

Christelle Agnindom

Read 377 times

About

  • Curabitur porttitor, ipsum vel cursus faucibus, lorem tortor tempus nulla, quis mollis elit nisi at urna. Vestibulum commodo tortor arcu, nec pharetra ligula iaculis eget. Nulla hendrerit at risus et consequat. Donec viverra felis massa.

Contact us

110 Rue Yohonou
Lome, Tg 10029
Togo
+228 9009 4006
radiogameli.com

Quote

  • Si tu es neutre en situation d'injustice, c'est que tu as choisi le coté de l'oppresseur .

    Desmond TUTU