Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy

Les maraîchers, les ex-ramasseurs de sable marin et les victimes des travaux de la société Lomé Container Togo (LCT) sont montés au créneau samedi et ont fustigé le refus de la société à honorer ses engagements à leur endroit. C’est au profit d’une conférence de presse animée à Lomé et parrainée par le Mouvement Martin Luther King La Voix des Sans Voix que ces victimes ont révélé à l’opinion leur désolation et indignation face aux réticences des premiers responsables de la LCT à s’exécuter.

Ces personnes qui ont été affectées par les travaux de la LCT exigent l’application des clauses du plan d’action de réinstallation convenu et le versement par l’entreprise, des indemnités promises.

Le dossier est suivi par la Société Financière Internationale, a indiqué Pasteur Edoh Komi qui regrette que ce projet qui emploie beaucoup de personnes et génère de gros sous ne profite pas aux Togolais.

Il a promis de s’engager dans ce combat jusqu’à satisfaction des victimes. Ces victimes ont profité de l’occasion pour lancer un appel à l’endroit du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Ils l’ont appelé à s’impliquer d’avantage dans le dossier pour arracher une solution consensuelle.

A.Y.

Plus de 200 enfants handicapés, abandonnés, démunis et orphelins de Lomé et ses environs  ont reçu des  cadeaux composés de kits alimentaires, de vêtements  et de jouets à l’occasion de la célébration de la fête de Noel. La 2ème édition de cette initiative baptisée  « Mon Noël  à moi » est  portée par l’association « Enfant Espoir pour tous », en collaboration avec le ministère de de l’Action sociale, de  la Promotion  de la Femme et de l’Alphabétisation. 

L’événement selon ses organisateurs, constitue une chaîne de solidarité pour faire de la fête de Noel, un véritable moment d’amour et de partage avec les enfants maltraités, démunis, orphelins. Un repas chaud a été offert aux enfants errant et sans domicile fixe afin qu’ils sachent qu’il a y des gens qui pensent à eux.

« Nous accompagnons l’Etat dans toutes ses actions en ce qui concerne l’épanouissement des enfants. Ces enfants sont la relève de demain. Nous  leur donnons à travers nos actions, non seulement de l’espoir mais l’attention et l’amour nécessaires pour qu’ils puissent être des jeunes dynamiques qui vont développer le Togo demain », a  indiqué à Afreepress, la présidence  de cette association, Medissa Sama.

Le 24 décembre dernier, 250 enfants de rue orphelins et démunis de la ville de Kara ont également bénéficié des actions de l’association « Enfant Espoir pour tous ». Ce mercredi 27 décembre, les donateurs se déplacent à Kpomé avec les bras pleins de jouets et de kits alimentaires destinés à  150 enfants orphelins, démunis et handicapés

Christelle A.

Le mouvement de la société civile, « Togo Débout » est disposé à donner une « seconde et ultime chance » au dialogue au Togo. Les premiers responsables de « Togo Débout » réunis en conférence-débat mardi 26 décembre dernier à Lomé, ont eu le temps d’expliquer les raisons qui motivent cette posture.

Le contexte actuel au Togo est assez « particulier », a fait savoir Me Kpandé-Adzaré qui a indiqué que son mouvement, soutient la tenue de discussions entre les acteurs politiques mais ne cautionnera pas « un simulacre de dialogue ». « Nous pensons que pour le moment, le dialogue est la meilleure alternative. Nous voulons un dernier dialogue, un ultime dialogue. Il ne s’agit pas d’accepter le cafouillage », a martelé le coordonnateur de « Togo Débout » qui exige qu’il soit mis sur pied, un cadre de suivi des engagements pris au cours de ce dialogue.

Celui-ci a exhorté les Togolais à accepter d’aller à cet « ultime dialogue » et à donner une chance à la paix et à une sortie de crise par des discussions entre les deux camps en présence.

Les formations politiques regroupées au sein de la coalition des 14 partis politiques ont repris leurs manifestations de rue mercredi. Une série de manifestations de trois jours qui prendra fin samedi 30 décembre prochain.

A.Y.

La première rencontre à caractère institutionnel, pédagogique et sociétal réservée aux personnes âgées a officiellement ouvert ses portes jeudi à Lomé. Porté par l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM), ce rendez-vous enregistre la participation de près de 500 personnes. L’INAM à travers cette initiative compte apporter sa contribution pour régler les problèmes auxquels ces personnes sont confrontées. Les universités des personnes du 3ème âge, offre une plateforme d’échanges et de partages sur le bien-être des Seniors au Togo.

« Nous avons eu à visiter des stands qui proposent des  produits bios, des solutions naturelles et des services de soins à domicile aux personnes âgées. Beaucoup de personnes n’ont pas accès à ces informations et c’est pourquoi, nous les avons  regroupées pour leur donner ces informations  afin de leur simplifier la vie», a indiqué la Directrice  Générale de l’INAM, D’Almeida Dossou Maryam à la fin de la cérémonie d’ouverture.

Christelle A.

Page 1 sur 6

About

  • Curabitur porttitor, ipsum vel cursus faucibus, lorem tortor tempus nulla, quis mollis elit nisi at urna. Vestibulum commodo tortor arcu, nec pharetra ligula iaculis eget. Nulla hendrerit at risus et consequat. Donec viverra felis massa.

Quote

  • Si tu es neutre en situation d'injustice, c'est que tu as choisi le coté de l'oppresseur .

    Desmond TUTU