Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy

Le Conseil des ministres s’est réuni mercredi 10 janvier 2018 sous la direction du Président de la République, Faure Essozimna GNASSINGBE. 

Au cours des travaux, qui ont eu pour cadre le Palais de la Présidence de la République à Lomé, le conseil a décidé de règlementer l’importation des véhicules automobiles d’occasion au Togo, a appris l’Agence de presse Afreepress. 

Selon le gouvernement, l’importation incontrôlée de ces véhicules hors normes et leur utilisation porte un préjudice à la sécurité routière au Togo. Il s’agit entre autres d’« enjeu majeur de santé publique et de protection des personnes », insiste le communiqué ayant sanctionné la rencontre. Un communiqué qui rappelle que ces véhicules d’occasion sont également à l’origine de la dégradation précoce des infrastructures routières causant des coûts énormes pour l’entretien routier. 

La décision permettra de limiter à l’avenir l’âge des véhicules d’occasion importés au Togo. « En adoptant ce décret, le conseil entend assainir le parc automobile togolais et surtout sauvegarder la vie des citoyens, victimes de l’insécurité routière liée entre autres à l’état délabré de ces véhicules d’occasion hors normes », a poursuivi le communiqué.

Il faut rappeler que le gouvernement s’est engagé dans la modernisation du secteur du transport à travers la numérisation des procédures administratives à la Direction des Travaux Routiers et Ferroviaires (DTRF).  

Raphaël AZIAMADJI

Les rumeurs faisaient état de la production de pétrole au  Togo. Une information qui a été relayée par certains journaux de la place. Les premiers responsables de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) ont démenti cette information ce mardi au cours d’une conférence animée au siège de l’institution à Lomé.

L’institution a lors de cette sortie médiatique, apporté plus de lumière sur le sujet et rejeté les chiffres communiqués sur une erreur. Il s’agit, selon la BCEAO de l’attribution par erreur des données du rapport annuel 2016 de la zone de la Côte d’Ivoire au Togo.

« Le rapport annuel 2016 de la zone Franc contient en réalité une erreur de rapport dans la monographie économique du Togo. En effet les données attribuées au Togo relatives à la production du pétrole sont plutôt des statistiques sur la Côte d’Ivoire », a indiqué le Directeur de la BCEAO, Kossi Tenou. Il en est de même, a-t-il ajouté pour les chiffres sur les principales productions agricoles vivrières et d’exportation qui sont également des données sur la Côte d’Ivoire. Ce dernier a toutefois rassuré l’opinion publique qu’aucune information n’est disponible à la BCEAO attestant l’exploitation du pétrole par le Togo.   

Les premiers responsables de la BCEAO ont par ailleurs fait savoir que la Banque de France qui a rendu public ces informations erronées, procédera dans les prochains jours à une rectification sur son site d’information.

Raphaël AZIAMADJI

Le groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) a accordé ce jeudi au Togo, un appui budgétaire d’un montant de 2,32 millions d’UC (soit 1,82 milliards de FCFA) au titre du Fonds africain de développement (FAD). Le Togo bénéficie également d’une autre aide de 5,65 milliards de FCFA au titre de la Facilité d’appui à la transition (FAT).

Les lettres d'accord ont été signées par le Ministre de l’Economie et des Finances, Sani YAYA et Madame Khardiadia DIABI, Responsable pays de la BAD au Togo.

Au total 7,47 milliards de FCFA ont été octroyés au Togo au titre du Programme d’Appui à la Promotion de l’Agrobusiness (PAGPA) dans le but de contribuer à la création des conditions favorables à une croissance économique inclusive au Togo. « Il s’attachera  à soutenir l’essor d’un environnement favorable aux investissements, dont principalement le développement de l’agrobusiness », a laissé entendre à la fin de la cérémonie, Mme Khadidia DIABI. Ce programme permettra, a-t-elle insisté, de renforcer la capacité de mobilisation des ressources internes du pays afin de soutenir les investissements publics requis pour le développement de l’agriculture et de ses chaînes de valeurs.

Le ministre de l'Economie et des finances, Sani YAYA a exprimés aux donateurs, sa gratitude pour avoir accepté une fois encore d'accompagner le gouvernement togolais dans son ambition de réformes économiques.

Il faut rappeler que le PAGPA vise entre autres, l’amélioration du taux de pression fiscale, la réduction du déficit de la balance commerciale agricole, l’amélioration de la gouvernance fiscale locale à travers le transfert effectif des compétences, le renforcement des capacités techniques des collectivités territoriales et l’optimisation de la gestion des investissements.  

Raphaël A.

Une délégation du Groupe des Professionnels de l’Industrie du Pétrole du Togo (GPP) conduite par son président, Kouassi KLA a été reçue ce lundi à Lomé par le Premier ministre, Komi Sélom Klassou, a appris l’Agence de presse Areepress.

La délégation est allée échanger avec le Premier ministre des problèmes auxquels le secteur pétrolier fait face au Togo et des solutions à appliquer en vue de donner un souffle nouveau au secteur, a laissé entendre son président. « Nous avons discuté de notre secteur et posé les problèmes, qui selon nous, sont les plus importants du moment à partager avec les autorités », a fait savoir M. AKLA.

Le président du GPP dit ne rien attendre comme réponse dans l’immédiat du chef du gouvernement. « Nous lui portons à connaissance certains de nos problèmes, le temps qu’il puisse prendre le recul nécessaire, les étudier avec ses services, avec les ministères de tutelle pour certainement nous convier à d’autres réunions pour voir dans quelle mesure nous pouvons trouver ensemble des solutions », a-t-il confié à la presse à la fin de l’audience. 

Le Premier ministre a pris acte des points qui ont été soulevés et a promis les étudier pour une redynamisation du secteur pétrolier, a appris l’Agence de presse Afreepress.

Le Groupe des Professionnels de l’Industrie du Pétrole du Togo (GPP) est une association regroupant cinq sociétés à savoir TOTAL-Togo, Togo Oil (Ex Shell), CAP, OANDO et MRS.  

A.Y.

Page 1 sur 3

About

  • Curabitur porttitor, ipsum vel cursus faucibus, lorem tortor tempus nulla, quis mollis elit nisi at urna. Vestibulum commodo tortor arcu, nec pharetra ligula iaculis eget. Nulla hendrerit at risus et consequat. Donec viverra felis massa.

Quote

  • Si tu es neutre en situation d'injustice, c'est que tu as choisi le coté de l'oppresseur .

    Desmond TUTU