Agbéyomé et ses collaborateurs accusent le pouvoir d’avoir livré 16 des leurs à la mort

par Global Actu

La dynamique Mgr KPodzro a donné jeudi une conférence de presse à Lomé avec présence effective de son candidat au scrutin du 22 février dernier, Agbéyomé Kodjo. L’entité politique s’est clairement prononcée sur la situation de ses 16 membres détenus, dont 11, selon les informations, sont positifs au Covid-19. Pour cette dynamique, il va sans dire que les autorités togolaises ont livré ces 16 personnes à la mort.

Dans une déclaration liminaire lue par Fulbert Attisso, la dynamique Mgr Kpodzro dit ne pas comprendre comment on peut décider de libérer les dirigeants d’une entité politique et dans le même temps, s’en prendre à de simples membres de cette entité.

« En décidant de déférer 16 membres de la dynamique Kpodzro à la prison qui n’ont posé aucun acte contraire aux lois de la République, les autorités togolaises ont livré ces personnes à la mort. Si nos informations se confirment, il s’avère que les autorités togolaises ont mis leur vie en danger », a lancé le coordinateur général de cette dynamique.

Agbéyomé Kodjo et ses collaborateurs rendent donc responsables les autorités togolaises de ce qui pourrait arriver à ces 16 personnes injustement détenus, selon eux.

La dynamique KPodzro exige la libération ‘immédiate’ de ces 16 personnes.

Elle a aussi lancé un appel ‘solennel’ à la classe politique, aux Organisations de la société civile et au peuple togolais à, dit-elle, se mobiliser pour « mettre fin à l’injustice et l’Etat de non droit au Togo ».

Elle n’a pas manqué d’interpeler l’opinion nationale et internationale sur cette situation