Tsegan et Tomegah-Dogbe répondent à ceux qui pensent à une ‘apologie cosmétique’ des femmes

par Global Actu

L’Assemblée nationale a accordé vendredi son onction au programme d’action de Victoire Tomegah-Dogbe. Mieux, c’est un ok à l’unanimité qui a été donné au nouveau Premier ministre. Même les groupes parlementaires UFC et NET-PDP, absents au gouvernement, n’ont pas trouvé à redire sur ce programme. Djigbodi Yawa Tsegan a saisi l’occasion pour répondre à ceux qui pensent que Faure Gnassingbé fait une ‘apologie cosmétique et physique’ des femmes togolaises.

La présidente de l’Assemblée nationale, tout comme le Premier ministre, ont vanté les mérites du chef de l’Etat.

Dans son discours, la présidente de l’institution parlementaire a rendu grâce à Dieu pour, dira-t-elle,  un jour ‘béni’. Selon elle, le jour s’est levé sur la femme togolaise.

« Comment ne pas prendre le temps de rendre un hommage mérité à M. Faure Gnassingbé, président de la République ? En laissant de côté les tentatives de diversion de toutes sortes, nous pouvons unanimement constater sa volonté affichée et assumée de faire confiance aux vaillantes femmes de notre pays », s’est-elle réjouie avant d’ajouter : « loin de faire une ‘apologie cosmétique et physique’ de la femme telle que veulent faire croire certaines personnes, nous demeurons persuadés que la gent féminine est un trésor inépuisable, une source d’énergie redoutable et insoupçonnée ».

Elle dit considérer l’ascension des femmes togolaises aux hautes instances du pays comme la matérialisation de la nécessaire complémentarité des genres et des différentes couches sexuelles en vue de la consolidation des bases d’un développement harmonieux du pays.

Le premier ministre trouve quant à elle que sous le leadership de Faure Gnassingbé, les femmes togolaises s’engagent à servir humblement mais avec détermination les objectifs de transformation structurelle de l’économie du pays.

« La femme togolaise s’engage au quotidien pour le développement de notre pays. Elle est ainsi encouragée par la confiance que le chef de l’Etat fait une fois encore au leadership féminin, ravivant ainsi la vision moderne et inclusive qu’il porte pour notre pays », a-t-elle ajouté.

Pour le nouveau chef du gouvernement togolais, à travers l’élection présidentielle du 22 février 2020, c’est un plébiscite que le peuple togolais a fait à M. Gnassingbé.

« Avec le plébiscite de plus de 70% qu’il a accordé au président Faure Gnassingbé, le peuple togolais a envoyé un message clair, traduisant ainsi son adhésion à la politique de paix et de développement économique et social du chef de l’Etat », a-t-elle souligné.