La DMK vue par Jean-Pierre Fabre

par icilome.com

Le président national de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) n’a pas été tendre dans ses interventions, lors du conseil national du parti tenu samedi à Lomé. Il tacle ses « prétendus amis » de l’opposition qui amusent actuellement la galerie.

« Nous sommes régulièrement l’objet de manœuvres de déstabilisation ourdies par de prétendus amis qui se proclament défenseurs de la même cause que l’ANC. De prétendus amis qui se sont révélés tout dernièrement une véritable entrave à notre marche résolue vers l’alternance et le changement auxquels aspirent les Togolaises et les Togolais », a déclaré le patron de l’ANC dans son discours d’ouverture du conseil.

Le président national de l’ANC n’a pas passé sous silence l’épineuse question de la candidature unique de l’opposition prônée lors de la dernière présidentielle par la DMK. « Lorsqu’on sait que les populations togolaises ont revendiqué et obtenu de haute lutte, un scrutin présidentiel à 2 tours, que dire donc de cette idée de candidature unique dont le seul objectif est d’éliminer par tous les moyens y compris la diffamation, un candidat de l’opposition au profit d’un candidat unique dont même l’appartenance à l’opposition était discutable ? Un candidat dont le seul « atout » était invérifiable soutien du Saint Esprit ? », lançait-il.

Pour lui, il faut vraiment sortir de la « confusion » actuelle créée par la DMK visant à « divertir et distraire l’opinion, pendant que le pouvoir en place poursuit impunément sa politique d’oppression et de pillage ».

Il estime que le seul moyen pour y parvenir est « de beaucoup travailler pour éveiller davantage les consciences, mobiliser les populations, les garder constamment mobilisées afin d'accroître leur adhésion à l’option préconisée par l’ANC, celle des pères de l’indépendance et fondateurs de notre nation »