La liste des détenus politiques encore dans les geôles du régime de Faure Gnassingbé

par icilome.com

En conférence de presse mardi à Lomé, le Comité pour la libération de tous les prisonniers politiques du pays a dévoilé une liste des concitoyens encore en détention dans les geôles du régime pour des raisons politiques. Tous calculs faits, ils sont donc au nombre de soixante-sept (67) concitoyens togolais à croupir encore dans les prisons du pays pour des affaires politiques. Ci-dessous la liste telle que libellée par ledit Comité.

I- Le prophète Esaïe, arbitrairement arrêté et détenu pour délit d’opinion ;

II- GOMA Abdel Aziz, irlandais d’origine togolaise et ses 15 codétenus, arrêtés du 19 au 21 décembre 2018, lors des élections législatives du 20 décembre 2018 :

* 1. ALLES Atti

* 2. KONDODUFIA Djibril

* 3. DJERI Nouroudine

* 4. ISSA YOUSSIF

* 5. BANAWEI BALA

* 6. KARROU WAWIM

* 7. YAYA Soulémani

* 8. ISSA SALIOU

* 9. FOFANA NAFIOU

* 10. ADAM LATIF

* 11. ALI AGBO MARZOUK

* 12. YOUSSIF ALI

* 13. YACOUBOU BILALI

* 14. BOUKARI DJOBO

* 15. MOHAMED SOULEMANE

III. 48 des 62 personnes arrêtées dans l’affaire dite « Tiger Révolution » dont certaines sont membres ou sympathisantes du PNP qui continuent d’être actuellement détenues sans jugement :

1-OUATTARA ABDOUL-FADEL, artiste engagé, né le 12 mai 1994, arrêté le 25 novembre 2019
2-FOUSSENI MOUSSA
3-KPADJA MOUTADIOU
4-FOFANA BABA-SANI
5-ALASSANI MOUTALA, né en 1986, arrêté le 29 novembre 2019
6-ABEVI ABDOUL-RAZAK, né le 22 juillet 1975, arrêté le 5 décembre 2019
7-SEBABE ESSO Baba Daro, né le 21 mars 1983, arrêté le 30 novembre 2019
8-ALI AMEDJOA ABOUDOU Kérim, né le 31 décembre 1985, arrêté le 28 novembre 2019
9-ISSAKA GANIOU, né le 26 mars 1981, arrêté le 26 novembre 2019
10-SALIFOU MOUSTAFA, né le 9 juillet 1979, arrêté le 28 novembre 2019
11-ATTI RAZAK, né en 1995, arrêté le 2 décembre 2019
12-OURO-GOUNI MOUTALA
13-Ouro-Longan Abdel, arrêté le 25 novembre 2019
14-ALASSANI AWALI, né le 8 août 1994, arrêté le 25 novembre 2019
15-DOUMASSI YAO, arrêté le 28 novembre 2019
16-KONGOYOU ROUFAÏ, dit One day, né en 1965, arrêté le 1er décembre 2019
17-KERIM GAFAROU, né le 31 décembre 1991, arrêté le 29 novembre 2019
18- ABOUBAKAR NAZIF, né le 6 juillet 1986, arrêté le 28 novembre 2019
20-AZOUMA FOUDOU, né le 10 juillet 1981, arrêté le 5 décembre 2019
21-OURO-GNAO BASSIROU, né le 28 septembre 1990, arrêté le 3 décembre 2019
22-AGOKPA EZI, né le 7 janvier 1973, arrêté le 4 décembre 2019
23-Djima Massahoudou, né en 1982, arrêté le 3 décembre 2019
24-KELIBA AMADOU KASSIMOU, né le 4 avril 1975, arrêté le 6 décembre 2019
25-BOUKARI GAWILOU, né en 1981, arrêté le 6 décembre 2019
26-SIDI TOURE ABDOULAYE, né en 1984, arrêté le 7 décembre 2019
27-ADRIGNA RACHID, né le 21 octobre 1995, arrêté le 10 décembre 2019
28-TCHAGNAO ABOUBAKAR, né en 1996, arrêté le 4 novembre 2019
29-Inoussa Housseni, né en 1992, arrêté le 10 décembre 2019
30-TRAORE FOUSSENI Alpha Soudou, né en 1980, arrêté le 23 décembre 2019
31-TCHABANA MOUNIROU, né le 18 juillet 1974, arrêté le 18 décembre 2019
32-IDRISSOU AMIDOU dit Kinaou
33-DJOKOTO KOMLAN VICTOR, né le 21 juillet 1992, arrêté le 6 décembre 2019
34-SEKOU Kossi, né en 1998, arrêté le 11 décembre 2019
35-KALAMBANI AFISSOU, né le 31 décembre 1993, arrêté le 26 novembre 2019
36-TCHATAKORA ABOUDOU-BAKI, né le 23 août 1983, arrêté le 5 janvier 2020
37-TAGBA DJAFAROU, né le 6 octobre 1981, arrêté le 23 novembre 2019
38-OURO Atchounou OUSMANE, né le 31 décembre 1986, arrêté le 23 novembre 2019
39-BOURAIMA KAMILOU, né le 22 février 1981, arrêté le 16 janvier 2020
40-TCHATIKPI ABOUBAKAR
41-ZAKARIYAO ABDEL-HAMID
42-TCHAWISSI RAFIOU, né en 1990, arrêté le 24 novembre 2019
43-Zayini Kassimou, arrêté le 24 novembre 2019
44-ADAM ABDOUL-MANAF, né en 1978, arrêté le 4 février 2020
45-KORIKO NOURIDINI, arrêté le 31 décembre 2019
46-OURO MO ABDOU RAHIM, né en 1977, arrêté le 5 février 2020
47-ALIDOU ALASSANI, né en 1985, arrêté le 25 janvier 2020
48- TRAORE Leyla, une femme

IV- 2 personnes jugées et condamnées en 2018 à des peines d’emprisonnement de 4 et 5 ans pour « trouble à l’ordre public » : ADADE Henri, militant de l’UDS-Togo, arrêté à Gbossimé en novembre 2018 et condamné à 4 ans d’emprisonnement pour avoir participé à une manifestation de l’opposition ; ANOUMOU Charles, sans affiliation politique, arrêté à Agoè en décembre 2018 et condamné à 5 ans d’emprisonnement pour avoir participé à une manifestation de l’opposition ».