Gilchrist OLYMPIO invite les partis politiques de l’opposition à éviter « les querelles de chapelles » et à aller à l’essentiel

par Afreepress

Comme le veut la tradition, Gilchrist OLYMPIO, président National de l’Union des Forces du Changement (UFC) c’est également adressé aux Togolais à l’occasion de la nouvelle année.

Dans son message, le chef de file de l’opposition souhaite à tous les Togolais, ses vœux les meilleurs de santé, de prospérité, de succès et de bonheur pour la nouvelle année.

Alors que toute l’humanité se bat contre la pandémie du Coronavirus, l’homme politique invite les Togolais à garder espoir et lance un appel à la solidarité.

Il a profité de l’occasion pour saluer les efforts du gouvernement, des partenaires et des organisations qui œuvrent inlassablement pour aider les Togolais à lutter efficacement contre cette pandémie.

« C’est le lieu de féliciter les membres du gouvernement, les parlementaires, les préfets, les maires, les médecins et autres agents de santé, les journalistes, les responsables des comités locaux de riposte, les forces de l’ordre et de sécurité, la société civile, les acteurs politiques, les leaders religieux et d’opinion pour tout ce qu’ils font dans le cadre de la guerre contre la Covid-19 », souligne-t-il.

Il encourage le gouvernement et les partenaires en développement du Togo à continuer leur accompagnement en faveur du peuple togolais surtout des femmes et des jeunes en ces périodes difficiles.

Les institutions bancaires ont un rôle particulier à jouer pour la relève de l’économie nationale, pense-t-il. A cet effet l’opposant propose au gouvernement d’étudier la possibilité de soutenir les initiatives de relance des activités des entreprises « très éprouvées ».

Sur le plan politique, Gilchrist OLYMPIO souhaite la poursuite des efforts pour des élections sans violence dans le pays. Il a de ce fait, invité le Gouvernement et les acteurs politiques à cultiver un esprit pacifique et à tout mettre en œuvre pour des élections paisibles, transparentes, crédibles et acceptables par tous.

« Il est temps qu’au terme des scrutins que le vaincu félicite le vainqueur et que ce dernier rassemble et travaille pour l’essor du Togo. Le dialogue politique permanent permet à tout pays de prévenir et d’éviter les conflits politiques », dit-il.

Le président de l’UFC invite particulièrement les partis politiques de l’opposition à éviter « les querelles de chapelles » pour aller à l’essentiel pour le bonheur du peuple rogolais pour lequel ils se battent.

« Les acteurs politiques doivent tout mettre en œuvre pour éviter de plonger le Togo dans les crises aux lendemains incertains. En toute chose, le dialogue doit être privilégié. J’exhorte le gouvernement à redoubler d’efforts dans le respect des droits de l’Homme y compris les droits économiques, socio-culturels », a exhorte le président de l’UFC.

Les réformes en cours au niveau du système judiciaire selon lui, doivent amener les citoyens à avoir pleinement confiance en leur justice.

L’opposant a pour finir, appelé les acteurs politiques à dresser le bilan des forces et faiblesses du Togo après 60 ans d’indépendance afin de réaliser le rêve des pères de l’indépendance qui est celui de construire un pays développé, moderne et un pays modèle.

Raphaël A.