Le CAR claque la porte du CNAP

par icilome.com

Cette situation était prévisible, diront certains. Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) avait soulevé des préoccupations. Des inquiétudes portées au niveau de la Concertation nationale entre acteurs politiques (CNAP). Mais, le cadre semble n’y porter grand intérêt. Résultat, le CAR suspend sa participation aux travaux.

Le parti de feu Me Yaovi Agboyibo ne participe plus aux discussions. Une lettre de notification a été envoyé au ministre d’Etat, Payadowa Boukpéssi. Il y est mentionné la « suspension de la participation du CAR au dialogue ».

En effet, dès l’aurore des discussions au CNAP, le CAR a manifesté son inquiétude quant à la crise postélectorale (élection présidentielle du22 février 2020) qui n’a pas fini de diviser les acteurs politiques. Cette formation politique veut un dialogue franc et inclusif. De sorte que le pays puisse véritablement venir à bout de cette crise.

Mais les préoccupations soulevées par le parti du « bélier noir » ne seront pas pris en compte. Le CAR dit n’avoir cessé d’interpeler le pouvoir sur « la grave crise électorale ».

Le Comité d’action pour le renouveau a indiqué que « la justice ne doit servir d’arme pour bâillonner les adversaires politiques ». Aujourd’hui encore, cette formation politique persiste et signe : Il faut régler les problèmes politiques pour de bon.

Pour l’heure, le CAR quitte la barque. Qu’en est-il des autres partis politiques de l’opposition ? Quoiqu’il en soit l’opinion sera située dans les prochains jours.