Affaire Bolloré : Nicolas Lawson demande à la justice togolaise de prendre ses responsabilités

par Global Actu

Pour la première fois depuis vendredi dernier, Vincent Bolloré a reconnu avoir payé les dépenses de communication de Faure Gnassingbé en 2010, afin d’obtenir des contrats et avantages fiscaux au Port autonome de Lomé. Une information que le pouvoir de Lomé refuse de commenter, estimant que la procédure judiciaire est toujours en cours. Nicolas Lawson estime que cette affaire est une ‘insulte’.

Le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR), l’un des acteurs politiques qui aux premières heures de cette affaire, se disaient scandalisés, appelle la justice togolaise à prendre ses responsabilités.

« C’est une atteinte grave à la souveraineté nationale et un mépris. La justice togolaise doit prendre ses responsabilités. Elle a le pouvoir et le droit de confisquer les propriétés et les biens et de condamner les complices ici au Togo. Elle a l’obligation d’agir à un moment ou à un autre donné », a-t-il déclaré lundi sur Victoire FM.

S’adressant aux juges, l’acteur politique leur demande d’agir avec fermeté pour, dit-il, montrer à leurs frères et sœurs togolais qu’ils ne sont pas des ‘lâches’.

« Si M. Bolloré est condamné, ces complices ici doivent payer. C’est un scandale et une insulte », a-t-il marqué.

Nicolas Lawson ne manque pas de dire un mot au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. « Il doit se réveiller et dire à ces gens-là d’arrêter. Tôt ou tard, les Togolais vont se révolter et ce serait la faute de ceux qui sont proches de Faure Gnassingbé. En tant que chef de l’Etat, il doit agir », a-t-il dit.

Pour rappel, Vincent Bolloré, homme d’affaires français, a reconnu vendredi devant les tribunaux français avoir payé des dépenses de communication du candidat Faure Gnassingbé en 2010 afin, dit-il, d’obtenir des contrats et avantages fiscaux au PAL.