Christian Trimua à propos de l’arrestation de Reckya Madougou

par icilome.com

Le ministre togolais des Droits de l’Homme, Christian Trimua, a commenté l’actualité politique qui prévaut au Bénin. Interviewé sur l’arrestation de l’ex-conseillère du chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, ce dernier s’est réservé de tout commentaire. Selon lui, ce qui se passe actuellement au Bénin, relève de la politique intérieure de ce pays.

« Les questions électorales étant des questions internes au Bénin, le Togo ne saurait s’ingérer dans les préoccupations de politique intérieure d’un pays voisin et ami », a déclaré Christian Trimua lors d’une interview accordée à Africapresse.

Le ministre en charge des Droits de l’Homme a poursuivi : « Le Togo se doit de garder les bonnes relations diplomatiques et amicales d’antan avec ce pays voisin ».

Par ailleurs, sieur Trimua  au cours de son intervention, a jeté des fleurs à l’intéressée pour ses « nobles » services rendus à la nation togolaise. « Reckya Madougou…a apporté une grande  contribution au développement de l’inclusion financière au Togo », a-t-il indiqué.

Accusée de « terrorisme » et « association de malfaiteurs », l’ex-conseillère de Faure Gnassingbé a été jetée en prison la semaine dernière. Et ce, après le rejet de sa candidature pour le scrutin présidentiel du 11 avril prochain au Bénin.