Jean Pierre Fabre, un maire exemplaire ?

par Togotopnews

Sa commune a réalisé un excédent budgétaire de 2 148 529 139 FCFA dont 1.857.588.623 FCFA en fonctionnement et 290.940.516 FCFA en investissement. Avec ce solde excédentaire, le Maire de la commune du golfe 4, Jean Pierre Fabre consacre une bonne partie des fonds aux travaux de Développement communautaire et annonce de grands chantiers pour l’exercice 2021.

Sont attendus entre autres les travaux d’entretien des voies revêtues et curage de caniveaux (371.046.068FCFA) ; la réhabilitation des infrastructures marchandes (189 millions FCFA) ; le rechargement, nivellement et l’élimination des points critiques par point à temps (35 millions FCFA) ; la réhabilitation et construction de latrines publiques  (220 millions FCFA) ; le réaménagement du jardin public à la devanture du siège de la commune  (35 millions FCFA).

L’entretien et la maintenance du réseau d’éclairage public (15 millions FCFA) ;  la fourniture et pose de tampons, dallettes et grilles d’avaloir (140 millions FCFA) ; les acquisitions et déploiement de bacs à ordures et de poubelles étanches aux points de regroupement des déchets solides  urbains (43 millions FCA) ; l’aménagement de la gare routière BONKE  (225 millions FCFA) ; le réaménagement de 2 immeubles acquis par la commune (105 millions FCFA) sont également au programme.

Jean Pierre Fabre et ses collègues prévoient aussi l’ entretien et la maintenance des feux tricolores (80 millions FCFA) ; le curage de caniveaux longeant des voies non revêtues (60 millions ) ; la réhabilitation des bâtiments scolaires  (223 millions FCFA) ; l’achat d’engins de génie civil (grader, chargeur, camion benne tasseuse, camion benne basculante, camion-citerne et motos-pompes (310 millions FCFA) ; l’acquisition de 2 immeubles bâtis pour y loger les services communaux, le coût total s’élève à 280 millions FCFA.

Par ailleurs, selon les informations, la commune Golfe 4 est entrain de financer les infrastructures scolaires et d’assainissements notamment la construction de bâtiments scolaires, la réfection des murs et toitures de certains établissements, la construction de latrines publiques équipées de forage…

«Mon ambition est de faire de telle sorte que ceux qui nous ont fait l’honneur de nous élire, de nous confier l’amélioration de leurs conditions de vie, à la fin de notre premier mandat, que ces gens soient satisfaits, qu’ils puissent constater que nous avons pu améliorer leurs conditions», déclare le premier responsable de l’ANC.